[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

distinction NOM et Missel de Paul VI par abbé F.H. (2006-07-10 15:40:23) Imprimer

Tout à fait:

L'OM c'est l'ordo missae: ce que la tradition nous a laissé avec de légères modifs ici ou là, des prières ajoutées entre le VIIIème et le XVème (apologies), un ajout de St Joseph au canon par Jean XXIII: c'est l'ordinaire construit autour de la messe romaine et du canon romain depuis le IVème siècle.

Le Missel "plénier" contient:
1) l'ordinaire: ordo missae moderne ou ancien
2) le propre sacramentaire: les oraisons + préfaces
3) le propre antiphonaire: les antiennes introït, etc...
4) le propre "lectionnaire": épistolier et évangéliaire.
et en tant que propre on entend donc les parties mobiles de la messe qui varient selon les temps de l'année ou les fêtes de saint (ça c'est le "calendrier")

la réforme liturgique a été faite par un certain nombre de "groupes" d'experts (250? je ne sais plus), tout a été fait par petits bouts avec le "Consilium" qui organisait ce gigantesque puzzle. Chaque groupe étant plus ou moins "réformiste" ou "destructeur" de la tradition selon ses membres.

sur le 4) (lectionnaire), Mgr Gamber est clair: c'est une catastrophe d'avoir aboli le cycle traditionnel des lectures. Le lectionnaire est à revoir, l'actuel étant fondé sur la conception protestantisante de la cathéchèse pendant la liturgie et ayant quasiment aboli tout lien avec la tradition liturgique.

sur le 2) (sacramentaire: oraisons et préfaces), on peut dire aussi que certaines oraisons ont été revues "à la baisse" au sens théologique, certaines expressions "allégées", surtout dans les traductions. MAIS le propre-sacramentaire du missel paulinien est d'une grande richesse par rapport à celui de saint Pie V: c'est logique, le but de saint Pie V était "d'élaguer", pas de restaurer; et la découverte des sources liturgiques entre temps nous a redonné accès aux anciens sacramentraires, etc...

Ma question aux abbés est donc: la bataille "pour" la messe est plus une bataille d'ordines missae que de missels, donc si le saint-Père (pure théorie) accordait l'introduction du vieil ordo missae dans le nouveau missel, nos abbés accepteraient-ils? Considèreraient-il cela comme une étape de la réforme de la réforme? (étant clair que cela n'abolirait pas l'usage du MR de SPV dans son intégralité à côté)

Car la libéralisation universelle du VOM posera un problème de pratique: calendrier, lectures, etc... et tout simplement un prêtre diocésain (et ses fidèles) qui pourrait passer du NOM au VOM au cours de l'année pour des raisons x ou y, peu(ven)t-il encore "vivre" de l'année liturgique?


Ce message a été lisu 966 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/abbe1.gif le rite de 65, et le problème VOM - calendrier par abbé F.H. (2006-07-10 10:54:07)
     images/icones/hein.gif Excusez-moi, Monsieur l'abbé... par Candidus (2006-07-10 14:04:49)
         images/icones/neutre.gif distinction NOM et Missel de Paul VI par abbé F.H. (2006-07-10 15:40:23)
     images/icones/heho.gif Je crois avoir compris... par Candidus (2006-07-10 14:08:28)



1 liseur actuellement sur le forum