Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=9357
images/icones/hein.gif  ( 9357 )Société adolescentrique par Athanase (2010-10-25 15:32:49) 



Ce qui est prégnant aujourd'hui, c'est le mode de vie adolescent qui s'empare de beaucoup de domaines: consommation, moeurs, etc. Ce mode de vie est facile, car il n'implique pas de responsabilité, s caractérise par une fuite des obligations. Malheureusement, la sphère adulte est aussi atteinte par ce phénomène. Notre société ne tend-elle pas à être adolescentrique, d'où des conséquences désastreuses en matière de mariage ? Comment lutter contre ce phénomène patent ? Désolé si cela suit un peu ma question précédente.
images/icones/neutre.gif  ( 9401 )deux d'un coup par M. l'abbé Hervé Benoit (2010-10-25 21:21:22) 
[en rponse 9357]

pour répondre à deux questions à la fois:
notre société est, comme vous le dites, "adulescente", et c'est pourquoi le canon 1095 sur l' "immaturité" est si souvent invoqué.
le mariage catholique ne vaut que s'il est contracté par deux personnes adultes.
comment résoudre ce problème?
question quasiment insoluble!
dans le concret, si vous êtes parents, éduquez vos enfants à une vie responsable; si vous êtes éducateurs offrez des perspectives de dépassement de soi, d'effort et d'amour authentique, etc. si vous êtes un homme, soyez-le authentiquement, si vous êtes une femme, vivez votre vocation féminine à la lumière de Dieu, et si nous sommes baptisés, vivons notre vocation à fond.
à chaque de prendre, là où il est, ses responsabilité
quant à la société, ma fois, son sor.t ne m'intéresse que dans la mesure où notre salut est en jeu, pour le reste, "ce monde court à sa perte", n'est-pas?
images/icones/hein.gif  ( 9406 )Immaturité grave par Cath...o (2010-10-25 21:31:29) 
[en rponse 9401]

Bonsoir monsieur l'abbé,

Quels conseils donneriez vous pour prouver une immaturité grave (dépendance et soumission totale du mari à sa mère, entre autres) à l'instant du mariage, plus de 20 ans après ? La famille concernée refusera évidemement de témoigner, et les amis de l'époque se sont tous éclipsés au fil du temps. Je pense que des preuves même écrites de cette soumission postérieures au mariage ne seraient pas prises en compte ?
images/icones/neutre.gif  ( 9409 )procédure par M. l'abbé Hervé Benoit (2010-10-25 21:46:00) 
[en rponse 9406]

il est délicat de se prononcer dans votre cas, mais il ne devrait pas être impossible de trouver des témoins en cherchant bien. il m'est rarement arrivé (pour ne pas dire jamais) d'être obliger d'interrompre une procédure par manque de preuve. souvent on ne pense pas à telle ou telle personne, un peu moins proche, mais sérieuse qui a compris beaucoup de chose, pour prendre un exemple.

les preuves écrites sont recevables bien entendu. des preuves indirectes aussi, c'est à dire si la personne qui engage la procédure est jugée crédible: par son propre témoignage, par l'expertise psychologique à laquelle elle accepte de participer.
n'hésitez pas à prendre contact ou à faire prendre contact avec l'Officialité qui saura conseiller la meilleure façon de procéder.

pour contacter l'officialité on peut passer par l'évêché de son lieu de résidence.

images/icones/neutre.gif  ( 9412 )Un grand merci ... par Cath...o (2010-10-25 21:56:01) 
[en rponse 9409]

... pour ces premières pistes. Je me procure votre brochure dès que possible.

(Je me rends compte que je m'étais mal exprimée : je parlais en réalité de preuves écrites concernant des faits postérieurs au mariage.)