Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=8393
images/icones/hein.gif  ( 8393 )Le latin par Scribe (2009-12-11 22:15:23) 

que pensez-vous du "clivage" entre ceux qui enseignent le latin suivant la méthode du latin "vivant" et ceux qui l'enseignent langue "morte". Quels sont les avantages et inconvénients des deux méthodes ?

Scribe qui a appris suivant la 2ème méthode.
images/icones/fleur.gif  ( 8401 )Pourquoi ne pas combiner les deux méthodes ? par Aétilius (2009-12-14 14:07:36) 
[en rponse 8393]

Cela m'a l'air d'être du simple bon sens que l'étude du latin de façon morte est desséchant et ne peut accrocher qu'une catégorie réduite des élèves.

Le latin a servi de langue de communication savante jusqu'à une date récente, aussi bien à l'écrit qu'à l'oral, alors pourquoi se contenter de l'apprendre de façon écrite ?

Mais le seul problème pour l'enseigner de façon vivante est qu'en France, bien peu de professeurs sont capables de construire des phrases dans cette langue, même à l'écrit, l'apprentissage se faisant surtout autour de la version...

Et pour apprendre une langue vraiment, rien de tel que d'aller dans un endroit où on la parle. Où le trouver désormais pour le latin, maintenant qu'il n'est plus utilisé dans la liturgie ordinaire, et que les prêtres ne l'étudient que très peu, même si les choses ont peut-être légèrement changé ces derniers temps ?
images/icones/neutre.gif  ( 8413 )[réponse] par Gérard Bedel (2009-12-14 19:42:46) 
[en rponse 8401]

Le latin parlé n'a laissé aucun document. Je ne suis pas contre des exercices "vivants" mais comme préparation à la lecture des textes qui reste la finalité de cette étude.
Cordialement
images/icones/ancre2.gif  ( 8428 )Le latin est toujours parlé par Jean Ferrand (2009-12-14 20:54:53) 
[en rponse 8413]

Quand vous dites que le latin parlé n'a laissé aucun document vous parlez du latin classique. Mais moi je soutiens que le latin d'Eglise, qui est du vrai latin, n'a jamais cessé d'être parlé, sous, parfois, des prononciations diverses.
Moi-même je parle couramment le latin quand je réponds au prêtre à la messe, par exemple. Je le prononce à la romaine d'aujourdhui.
Bene vale, domine. Ora pro me. Oro pro te hodie. Joannis Baptista Ferrandus.
images/icones/ancre2.gif  ( 8430 )Je le parle par Jean Ferrand (2009-12-14 21:08:30) 
[en rponse 8428]

Je le parle, mais non sans fautes.
Bene vale, domine. Ora pro mihi. Oro pro tibi hodie. Joannis Baptista Ferrandus.
images/icones/neutre.gif  ( 8442 )Non, non ! par Quodvultdeus (2009-12-15 05:43:05) 
[en rponse 8430]

Non, non, c'était bien Ora pro me, oro pro te.
images/icones/macos.gif  ( 8406 )Du latin en jouant, en primaire par Glycera (2009-12-14 18:36:26) 
[en rponse 8393]


J'ai eu l'occasion de "commencer" le latin par quelques cours en primaire : une religieuse nous a fait jouer avec le latin. Nous n'avions pas vraiment d'avance au sens de quantités de notions scolaires, mais une envie certaine de continuer une étude si plaisant, rigolote : notre première langue non native était un codage amusant, et d'avoir entendu le latin à la messe nous avait habitués aux conconnances qui chantaient seules dans nos oreilles.

Si mes souvenirs sont bons ce devait être 2 fois 3/4 d'h par semaine entre la Toussaint et la fin de mai. Que c'était bon !
Avez-vous pratiqué cela ?



Avez-vous utilisé ou vu utilisé le latin vivant (méthode danoise, ou une autre) en classes de débutants ? Qu'en avez-vous pensé ? J'ai vu quelque chose de très proche, et que c'était bien efficace... Sauf pour les enfants dont les parents trouvaient cela "moderne" et pour les enfants qui se sentaient ridicules de dire des mots inhabituels, ce qui a représenté tout de même 1/4 dans les classes que j'ai vues.



Merci d'avance de vos réponses
Glycéra

images/icones/neutre.gif  ( 8414 )[réponse] par Gérard Bedel (2009-12-14 19:44:45) 
[en rponse 8406]

Tous les moyens sont bons pour intéresser les débutants mais il ne faut pas oublier que le but est la lectre des textes, Virgile ou saint Augustin.
Cordialement
images/icones/neutre.gif  ( 8412 )[réponse] par Gérard Bedel (2009-12-14 19:40:06) 
[en rponse 8393]

Nous n'avons aucun document du latin parlé à travers les siècles de l'antiquité. Je suis partisan des méthodes classiques, mais sans routine. Je n'exclus pas le latin vivant comme exercice mais je ne peux oublier que le but de cette étude est de lire Virgile et saint Augustin, non de parler un latin artificiel.
Cordialement