Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=8130
images/icones/hein.gif  ( 8130 )Evêques de France par Toussaint (2009-11-23 22:11:15) 

Mon Père,


Quelles relations entretenez-vous avec nos évêques de France ?

Une ignorance réciproque ?

Une correspondance diplomatique ?

Un débat épistolaire ?

Une guerre larvée ?

Pensez-vous que le noeud de la crise, en France, se situe au niveau épiscopal ?

images/icones/fleche2.gif  ( 8201 )[réponse] par Révérend Père Louis-Marie de Blignières (2009-11-27 18:59:01) 
[en rponse 8130]

Mon Père, Quelles relations entretenez-vous avec nos évêques de France ? Une ignorance réciproque ? Une correspondance diplomatique ? Un débat épistolaire ? Une guerre larvée ? Pensez-vous que le nœud de la crise, en France, se situe au niveau épiscopal ?

Réponse. Les relations de la FSVF avec les évêques sont normales, avec la courtoisie et la « filialité » qui doit marquer les rapports entre fidèles (a fortiori religieux) et évêques. Elles ne sont pas très fréquentes, car une petite communauté de prêcheurs n’a pas autant d’occasion que les Instituts voués au ministère paroissial d’avoir des contacts épiscopaux. Mais, depuis quatre ou cinq ans, nous n’avons pas de problèmes dans nos demandes (ordinations, apostolats ponctuels). Un bon nombre reçoivent notre revue. Madiran disait que la crise dans l’Eglise ne pourrait se terminer qu’avec de saints évêques, je crois qu’il a raison. Mais à nous d’aider, par nos prières et notre loyauté, les évêques à exercer la mission qu’ils ont de droit divin : selon saint Thomas, c’est d’abord d’être des prédicateurs de la vérité apostolique.
images/icones/fleche2.gif  ( 8234 )Mon Père par Vassilissa (2009-11-27 20:58:19) 
[en rponse 8201]

une question, à la lecture des différents messages qui précèdent, dont vous voudrez bien excuser l'apparent caractère provocateur : pourquoi semblez-vous plus indulgent pour les évêques de France(la situation actuelle étant ce qu'elle est) que pour la Fraternité saint Pie X en général, envers laquelle on ne peut s'empêcher de lire dans vos propos une certaine réticence ?
images/icones/fleche2.gif  ( 8237 )[réponse] par Révérend Père Louis-Marie de Blignières (2009-11-27 21:18:16) 
[en rponse 8234]

une question, à la lecture des différents messages qui précèdent, dont vous voudrez bien excuser l'apparent caractère provocateur : pourquoi semblez-vous plus indulgent pour les évêques de France(la situation actuelle étant ce qu'elle est) que pour la Fraternité saint Pie X en général, envers laquelle on ne peut s'empêcher de lire dans vos propos une certaine réticence ?

Réponse. Par rapport à la Fraternité St Pie X, ce n'est pas seulement d'une réticence qu'il faut parler, c'est d'un désaccord. Celui-ci est ancien, et je ne m'en suis jamais caché, notamment pour la question des Sacres d'évêques contre la volonté du Pape. Je ne suis pas non plus ébloui par la qualité de leur production théologique, et j'ai même souvent lu des textes dont je ne vois pas la compatibilité avec la doctrine catholique sur le Magistère et le primat de juridiction du Souverain Pontife.
Ceci dit, il doit être clair que les évêques et le Saint-Siège (à des degrés différents) ont une part fort importante de responsabilité dans la situation qui s'est créée depuis 1975, notamment par l'injustice des procédés employés pour aboutir à la condamnation de Mgr Lefebvre. Mais aussi par la persécution des rites traditionnels, même de la part de Paul VI, depuis 1969.
Je souhaite vivement que les discussions actuelles permettent l'union de tous dans la Vérité catholique.
images/icones/fleche2.gif  ( 8239 )Ne reconnaissez-vous pas, par Vassilissa (2009-11-27 21:26:28) 
[en rponse 8237]

mon Père, qu'en tant que Dominicains, ou en tout cas de communauté plus indépendante des évêques, vous étiez moins "ligotés" que ne l'étaient les prêtres de la fraternité saint Pie X au moment des sacres, et que Mgr Lefebvre eût pris un très grand risque pour ses prêtres en agissant autrement qu'il ne l'a fait ?
images/icones/fleche2.gif  ( 8246 )[réponse] par Révérend Père Louis-Marie de Blignières (2009-11-27 21:47:55) 
[en rponse 8239]

Ne reconnaissez-vous pas, mon Père, qu'en tant que Dominicains, ou en tout cas de communauté plus indépendante des évêques, vous étiez moins "ligotés" que ne l'étaient les prêtres de la fraternité saint Pie X au moment des sacres, et que Mgr Lefebvre eût pris un très grand risque pour ses prêtres en agissant autrement qu'il ne l'a fait ?

Réponse. A mon sens, il ne s'agit pas là d'une question de risque prudentiel mais d'une question fondamentale de doctrine : le sacre d'évêques contre la volonté explicite d'un vrai Souverain Pontife est intrinsèquement mauvais.