Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=7785
images/icones/1i.gif  ( 7785 )Que pensez-vous des églises par Jean-Paul PARFU (2009-05-25 20:47:55) 

en forme d'hémicycle comme la cathédrale d'Evry ou la dernière église inaugurée à Paris, voulue comme telle par le cardinal Lustiger et qui se situe dans le XVème arrondissement ?
images/icones/hein.gif  ( 7790 )Pour compléter cette question par Sic transit (2009-05-25 21:06:25) 
[en rponse 7785]

Une contribution avec des exemples:
- Je connais deux églises, construites à la fin des années 50 qui ont déjà cette disposition: l'église saint Pierre à Yvetot et une vaste chapelle en sous-sol, dans un ensemble immobilier du territoire de la paroisse Saint Joseph des Epinettes (Paris 17).

- Plus choquante est la disposition adoptée à Saint Jean-Baptiste de La Salle (Paris 15) et Sainte Geneviève des grandes carrières (Paris 18):l'autel a été déplacé dans la nef, parallèle à celle-ci, ceci dans les années 80.
A Saint Jean-Baptiste cette disposition a été heureusement abandonnée, je ne sais ce qu'il en est pour Sainte Geneviève.

images/icones/fleche2.gif  ( 7796 )Pour compléter (2): par AVV-VVK (2009-05-25 21:36:23) 
[en rponse 7790]

l'exemple de l'église Saint Ignace à Paris?
images/icones/neutre.gif  ( 7805 )[réponse] par Marc Levatois (2009-05-25 22:37:46) 
[en rponse 7785]

Merci de votre question.

Je pense que vous voulez parler de l’église Notre-Dame de l’Arche d’Alliance, dans le quartier de la place d’Alleray. Sa structure est à la fois centrée et verticale, la chapelle du Saint-Sacrement étant disposée sous le sanctuaire, séparée de lui par des pavés de verre. Elle pose le problème d’une architecture à clef, nécessairement tributaire d’une explication souvent savante.

Peut-être reprochera-t-on un jour à ces églises le caractère ésotérique que mettaient en cause les réformateurs des années soixante dans le symbolisme des réalisations du passé ? La sophistication poussée de certaines de ces églises très récentes permet-elle d’envisager la fin d’un processus ? Les architectes sont aussi appelés à donner leur avis.

La structure intérieure de la cathédrale d’Evry est, au contraire, à mon avis, beaucoup plus classique, selon les normes habituelles d’aujourd’hui, que son aspect extérieur. Le regroupement en ligne face à l’assemblée, de droite à gauche, de tous les « lieux » de la célébration, y compris les fonts baptismaux, est désormais courant. Hors du chœur l’espace intérieur de l’église est le plus déserté par le culte public, réservé aux dévotions privées, au moins dans les églises anciennes.

Bien cordialement. Marc Levatois