Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=7051
images/icones/1v.gif  ( 7051 )Romans historiques par Agesilas (2009-01-20 20:57:32) 

Bonsoir, vos réponses pertinentes et mesurées me donnent envie de commander votre livre !

Les romans historiques fleurissent aujourd'hui (commes les reconstitutions télévisuelles, cf. messages supra). On pourrait en tirer une savante étude psycho-sociologique qui nous dirait sans doute que les Français, mais peut-être est-ce vrai dans d'autres pays, cherchent à renouer avec un passé perdu.

Malheureusement, il est difficile d'attribuer à ces romans une crédibilité historique suffisante. Ceux-ci sont souvent une façade pour re-former le passé selon des vues idéologiques présentes. On y constate souvent des chrono-morphismes, dans lesquels les personnages d'il y a mille ans sont animés de sentiments modernes voire post-modernes. Et malheureusement aussi, les auteurs de ces ouvrages sont très bons à animer des personnages ainsi qu'à nouer et dénouer des intrigues.

C'est dommage, car c'est un type d'ouvrage accessible pour le plus grand nombre.

1. Connaissez-vous des romans dignes de confiances sur le plan de la fidélité historique?
2. Ne pensez-vous pas que cela pourrait être un bon moyen pour des auteurs doués de ré-éduquer le bon peuple?

Merci de votre réponse.

Agesilas.
images/icones/neutre.gif  ( 7059 )[réponse] par Gabriel Dubois (2009-01-20 21:21:59) 
[en rponse 7051]

Bonsoir,

Dans l'ordre du roman historique fiable, je dois citer, évidemment, les deux grands classiques de la seconde moitié du XXe siècle:

Les rois maudits de Maurice Druon ainsi que la saga de Robert Merle, dont j'ai malheureusement oublié le titre.

Bien sûr, il y aurait à redire dans ces ouvrages, qui demeurent des fictions, mais des fictions solidement étayées et sans véritable "vice" idéologique.

On peut également lire les "polars" historiques de Jean-François Parot, qui se déroulent dans le Paris du XVIIIe siècle.

Les ouvrages de Monsieur Parot sont même d'une rigueur historique extraordinaire, soutenant la fiction sur un véritable souci du détail historique.

Pour faire de la micro histoire, les ouvrages historiques d'un auteur comme Erwan Bergot, notamment son Dien Bien Phu, sont si remarquablement bien écrits que l'on peut les lire comme des romans, en dépit de leur caractère purement historique.

Il y a donc des romans historiques à lire et relire avec confiance. A côté de ceux à éviter comme la peste, à l'image du Nom de la rose, d'Umberto Eco.

Quant à savoir si le roman historique peut être un bon moyen d'apprentissage de l'histoire, si je crois que rien ne remplacera jamais une étude sérieuse et non fictionnelle, je vous réponds oui, sans hésiter. Il peut contribuer largement à s'intéresser à l'histoire et à s'imprégner d'un atmosphère ou d'un état d'esprit.
A ce titre, si la rumeur mérite d'être confirmée, il semblerait que certains professeurs de facultés conseilleraient à leurs élèves les ouvrages de M. Parot, pour s'imprégner de l'air de la France du XVIIIe siècle.

images/icones/fleche3.gif  ( 7064 )Pour préciser par La Mouette (2009-01-20 21:37:03) 
[en rponse 7059]

la saga de Robert Merle dont Gabriel Dubois a oublié le nom, c'est "Fortune de France". L'histoire d'une famille protestante, les Siorac, de Henri IV à Louis XIII. Passionnant !