Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=6696
images/icones/croix_byzantine.png  ( 6696 )Pour sortir de la crise par XA (2008-12-22 18:12:57) 

Cher Monsieur,

Un grand merci tout d'abord d'avoir bien voulu accepter de participer à un Rendez-vous du Forum Catholique. J'espère qu'il contribuera à donner envie aux liseurs du Forum de lire votre livre, qui mérite à mon avis d'être lu.

Votre ouvrage tend à montrer que la crise environnementale n'est finalement qu'une crise dans la Crise, avec une majuscule. Une crise de la société que vous dépeignez de façon fort intéressante.

Vous en appelez au final au sursaut des catholiques, les invitant à mettre en oeuvre la Doctrine sociale de l'Eglise au service d'un retour de la Chrétienté.

Comment voyez-vous en pratique et concrètement que cela puisse se réaliser ? Comme vous l'écrivez, les catholiques sont tellement absents, ils semblent si peu soutenus, y compris par leurs propres évêques ( à l'exception notable de quelques uns qui réapprennent à dire la position de l'Eglise sur tel ou tel sujet sensible dit de société ), que la tâche parait immense.

Par où faudrait-il, selon vous, commencer ? Bref : où est l'urgence ?

XA
_ qui vous précise avoir lu votre livre (et qui, du coup, a quelque idée sur votre réponse à venir...)
images/icones/neutre.gif  ( 6709 )Que faire? par Philippe Conte (2008-12-22 19:15:05) 
[en rponse 6696]

Le magistère exhorte les catholiques à l’action politique au sens large depuis les premières encycliques sociales ! Tous les interventions sur ce sujet insistent sur le caractère non optionnel de cet engagement. C’est une obligation impérieuse. La question climatique n’est donc pas la raison qui serait à l’origine de cette obligation. Celle-ci résulte (comme le doctrine sociale elle-même) de la sécularisation de nos sociétés.
Les solutions concrètes toutes construites n’existent pas aujourd’hui. L’échec historique des démocrates chrétiens ou des « chrétiens sociaux » montre assez l’illusion de partis portant l’étiquette chrétienne.
Aussi j’ai le sentiment aujourd’hui que l’action politique des catholiques doit d’abord être polymorphe. La tâche dévolue aux jeunes étudiants n’est sans doute pas la même que celle de leur pères. Celle d’un syndicaliste sera différente de celle d’un patron.
Pour revenir plus directement à la question écologique, je ne crois pas qu’il y ait une voie unique. Certains peuvent sans doute s’engager dans des mouvements existants. Mais dans tous les cas il y aune nécessité impérieuse d’être formé. Une connaissance approfondie de la doctrine sociale de l'Eglise est un préalable.
In fine je crois qu’il faut en la matière éviter un mal rampant de l’époque moderne : la réflexivité de l’action. Chacun en la matière doit choisir selon son cœur.
Pour notre épiscopat, il est comme toute organisation humaine perfectible. Je pense cependant que l’évolution est plus qu’encourageante et qu’avec la volonté de Dieu et nos prières, la vertu de force retrouvera toute sa place.
images/icones/fleche2.gif  ( 6719 )Plus ultra par XA (2008-12-22 20:21:41) 
[en rponse 6709]

Je suis mille fois d'accord avec vous quant au fait que les catholiques manquent de formation. Mais concrètement, on a parfois l'impression d'être au pied d'un Everest.

N'avez-vous pas un peu le sentiment que lorsque l'on exhorte les catholiques à se former, on tente de faire boire un âne qui n'a pas/plus soif, comme si finalement les catholiques avaient très très majoritairement baissé les bras ?

Quant à ceux qui ont reçu un début de formation, pour rester dans le domaine animalo-métaphorique, ne vous donnent-ils pas l'impression de savoir aussi bien s'en servir qu'une poule avec un ouvre boite ? (Par exemple, dans le domaine de la défense de la Vie depuis son origine, j'ai le sentiment que les différentes associations catholiques ne savent pas trop comment rendre leur combat de défense de la Vie séduisant pour la masse.)

Doit-on s'en remettre au fait qu'année après années, décennie après décennies, la reconstrcution sera rendue possible ?

XA
images/icones/neutre.gif  ( 6721 )Action! par Philippe Conte (2008-12-22 20:38:34) 
[en rponse 6719]

La question devient ainsi, celle plus générale de la déchristianisation de nos sociétés. De moins en moins de Prêtres, des classes de catéchisme vides ( ma ville 60 000 habitants : 30 enfants catéchisés !), ignorance crasse de leurs racines par nos concitoyens.
Tout serait-il perdu ?
Pourtant, ils n’étaient plus que 12 en Judée !
Par quel canal reconstruirons nous la chrétienté, nul ne le sais, mais nul n’a besoin de le savoir pour œuvrer. Voilà sans doute une des particularités de l’action politique chrétienne : le but sera atteint de surcroît. L’action doit être engagée parce qu’elle est juste et vraie et non en fonction de ce but.
images/icones/fleche2.gif  ( 6724 )Dans une société médiatique par XA (2008-12-22 20:48:41) 
[en rponse 6721]

telle que celle que nous connaissons, quels sont les canaux qui vous paraissent devoir être investis en priorité par les catholiques dans cette perspective de reconquête ? Existe-t-il des supports actuels qui vous paraissent oeuvrer particulièrement dans ce sens ?
images/icones/neutre.gif  ( 6727 )Reconquête. par Philippe Conte (2008-12-22 21:05:52) 
[en rponse 6724]

Tous les supports sont bon à prendre !
Patrice de Plunkett milite ouvertement pour la création d’un lobby catholique (au sens précis du terme : permanents rétribués, action directe vers les élus, etc.). C’est une voie intéressante mais remplie d’embûches !
Je crois personnellement beaucoup à la formation du clergé ( en particulier dans les séminaires) pour que celui-ci prenne conscience du rôle centrale de la doctrine sociale de l'Eglise dans l’enseignement du Magistère et les raison de cette centralité.
J’ai entendu des sermons prononcés pour la fête du Christ Roi qui mettait l’accent sur la "royauté intérieure". Pie XI avait pourtant institué cette fête justement pour rappeler le sens sociale de la royauté du Christ !
De là les aumôneries, en particulier les aumôneries étudiantes car nous devons gagner le combat intellectuel contre le sécularisme et c’est dans le milieu étudiant que cela sera possible.
Une nouvelle génération d’intellectuels catholique se lève qui réconforte le cœur !
images/icones/hein.gif  ( 6732 )lobby catholique ? par Chouette (2008-12-22 21:24:41) 
[en rponse 6727]

N'est-ce pas faire le jeu de ceux qui combattent le catholicisme que de vouloir créer un lobby catholique ?
Qu'il y ait des associations culturelles catholiques (ex. le Centre Charlier, Chrétienté-Solidarité, Renaissance Catholique, Ictus, etc.., voilà une façon de motiver ceux qui ont besoin de ces structures, mais n'est-il pas du ressort du devoir du catho que d'être témoin là où il se trouve, sans se retrancher ?

Pourrons-nous être témoins dans ce type de structures ?
images/icones/fleche2.gif  ( 6733 )pour mieux faire comprendre ma réflexion par Chouette (2008-12-22 21:26:00) 
[en rponse 6732]

je crois que le lobbying est naturel dans notre vie quotidienne...Donc, l'institutionnaliser ne va t-il pas être préjudiciable ?
images/icones/neutre.gif  ( 6769 )Embûches par Philippe Conte (2008-12-22 23:33:02) 
[en rponse 6733]

Comme je le notais c'est un chemin difficile, mais qui a le mérite de la nouvauté. Compte tenu des échecs dont je faisiais mention dans le message du début, c'est une solution tentante.