Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=2615
images/icones/neutre.gif  ( 2615 )Quebec par Achille (2007-04-30 18:53:37) 

tout d'abord bienvenue sur le Forum catholique
Lorsque l'on visite la belle province l'on est surpris par un contradiction qui consiste en un attachement identitaire trés fort à la francophonie et un rejet des racines chrétienne parfois plus fort qu'ici Ainsi j'ai été surpris de la déchristiannisation de ce pays ( par exemple j'ai vu à Quebec une église transformée en loft - signe de sa désafection) et du féminisme trés militant
Par contre la population est attachée à son identité à sa culture et à de vraies valeurs morales comme e travail que l'on aimerait un peu plus présente chez nous autres comme vous dites.

D'où vient cette contradiction?
On me parle d'un poids passé du clergé trop étouffant est ce exact ?
images/icones/neutre.gif  ( 2630 )Cléricalisme par Jean Renaud (2007-04-30 19:28:08) 
[en rponse 2615]

Oui, le cléricalisme a préparé la Révolution tranquille, celle-ci fut essentiellement une œuvre de prêtres défroqués, un cléricalisme laïc.

Le redressement romano-conservateur n’est pas encore visible, mais il s’en vient, en particulier grâce au Cardinal Ouellet.

Je crois qu’une renaissance religieuse se prépare...
images/icones/1a.gif  ( 2649 )Un clerge etoufant....? par redcamel (2007-04-30 20:32:17) 
[en rponse 2615]

Un oncle par mariage et canadien-fracais, ne a l'epoque de l'Union National, raconte que dans sa jeunesse il entendit dans un sermon de dimanche le cure dire:

"Je ne vous dis pas comment voter. Mais souvenez-vous que le ciel est BLEU et l'enfer est rouge."
images/icones/neutre.gif  ( 2665 )L'enfer est rouge par Jean Renaud (2007-04-30 21:22:44) 
[en rponse 2649]

Cette expression « Le ciel est bleu et l’enfer est rouge » était surtout employée au XIXe siècle, en particulier par les ultramontains canadiens-français. Mais avec la pendaison de Louis Riel, le parti conservateur de John A. Macdonald et George-Étienne Cartier est mort au Québec. Duplessis n’a jamais pu prendre le pouvoir à la tête du Parti conservateur du Québec. Il a fallu qu’il crée un nouveau parti. On peut dire que le conservatisme canadien-français s’est séparé du conservatisme canadien-anglais à la fin du XIXe siècle. Ce fut là un appauvrissement intellectuel et politique. Et je crois que le temps est venu pour le conservatisme canadien-française de comprendre et d’assumer sa vocation américaine. Car c’est ce conservatisme trop isolé qui s’est écroulé comme un château de cartes en 1960.