Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=2073
images/icones/4c.gif  ( 2073 )Dans quelle société sommes-nous ? par Benoît C (2007-02-21 13:31:59) 

Aujourd'hui la HALDE est toute puissante, omni-présente...

Je dis cela sans exagération, puisque à chaque fois que je sors de la gare de ma petite ville de banlieue parisienne je ne peux m'empêcher d'admirer les affiches de la nouvelle Autorité qui sautent au visage des passants ! Lesdites affiches invitent toutes les victimes (ou supposées comme telles) à se ruer sur le téléphone (n° gratuit...) pour porter plainte !

Avant il existait deux contre-pouvoirs (théoriques) à l'exercice possible de la tyrannie : le juge et la presse.

Mais aujourd'hui la tyrannie est érigée en contre-pouvoir...

Ma première question : Comment a-t-on pu arriver à cette situation, et comment serait-il possible d'en sortir ?

Une autre question, mais toujours dans le même registre, concerne la récente décision de justice rendue contre Dieudonné et qui concerne des propos tenus en 2003 contre les juifs. En bas de mon message j'ai repris l'article du Journal Le Figaro qui relate l'affaire.

Je suis particulièrement troublé par le passage surligné en gras(par mes soins). Comment est-il possible, aux yeux des contempteurs de la démocratie d'arriver à justifier une quelconque limitation de droit inaliénables ?

Enfin dernière question :
Comment peut-on interdire (ou souhaiter le faire, comme ce fut tenté au Portugal durant la campagne du referendum sur l'avortement) à l'Eglise d'exercer son magistère, son rôle d'autorité morale, au motif qu'il ne faut pas exercer de pression sur l'individu ?
Et que penser de l'affaire Vaneste ?

Je vous remercie encore pour la patience avec laquelle vous aurez bien voulu me lire.

Benoît

------------------
Voici l'article du Figaro, du 16/02/07 :
La Cour de cassation estime que les propos tenus par l’humoriste sur les Juifs en 2003, sont injurieux.

Dieudonné est jugé coupable. Réunie en assemblée plénière, la Cour de cassation a annulé la décision de la cour d’appel du 9 février 2006 qui avait estimé le contraire, vendredi.

En 2003, l’humoriste avait déclaré au magazine Lyon Capitale: «Les Juifs, c'est une secte, une escroquerie, c'est une des plus graves parce que c'est la première».

Selon la Cour de cassation, ces propos ne relèvent «pas de la libre critique du fait religieux, participant d'un débat d'intérêt général, mais constituent une injure visant un groupe de personnes à raison de son origine, dont la répression est une restriction nécessaire à la liberté d'expression dans une société démocratique».

Le dossier a été renvoyé devant la cour d'appel de Versailles, obligée de se conformer à la décision de l'assemblée plénière.
------------------
images/icones/neutre.gif  ( 2085 )[réponse] par Bernard Antony (2007-02-22 19:04:32) 
[en rponse 2073]

Ce serait impossible de vous faire ici le récit de l'évolution du soi-disant anti-racisme qui est comme l'a justement défini Monsieur Alain Finkielkraut, le "communisme du XXI ème siècle".
images/icones/1n.gif  ( 2088 )Certes, je comprends votre réponse par Benoît C (2007-02-22 19:18:29) 
[en rponse 2085]

mais je vous avoue, si vous le permettez, que je reste un peu sur ma faim.
Mais au delà de la HALDE, je souhaite revenir sur ma question concernant la justification du déni de démocratie par nos "zélites"... (*)

Comment arrive-t-on à justifier la suppression de droits prétendument inaliénables ? Comment les défenseurs de la liberté que sont nos "zommes politiques" peuvent-ils l'accepter. Je pense à cette restriction de la liberté d'expression que constitue le délit d"homophobie, l'interdiction de discuter de l'histoire...

Ou alors c'est qu'ils savent, eux, ce qui est bon pour le peuple, que le peuple, qui est une entité méprisable, doit être guidé, brimé, pour parvenir à son bonheur (un avant-goût de 1984 en somme...)

Benoît







(*) personnellement je ne suis pas un chaud partisan de la démocratie représentative, ni de la démocratie tant elle parait incapable de satisfaire les légitimes aspirations des peuples (stabilité, cohérence, protection des faibles...).
images/icones/neutre.gif  ( 2109 )[réponse] par Bernard Antony (2007-02-22 20:34:39) 
[en rponse 2088]

La réponse excellente est dans votre question. George Orwell, avec son 1984, est en effet un anticipateur génial de notre monde. Il faut lui ajouter Adous Huxley avec le meilleur des mondes.
Ce à quoi nous nous heurtons, c'est à toute une culture de mort.

Nous sommes dans un système, effectivement, où des minorités organisées manipulent la majorité du peuple. Le rôle notamment de la Franc-maconnerie, secte au coeur de la république, est à mettre en évidence.