Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=2059
images/icones/hein.gif  ( 2059 )Votre analyse 20 ans après par Chouette (2007-02-16 12:48:27) 

Cher Bernard,

Nous nous connaissons assez bien, puisque j'ai été une de vos proches collaboratrices durant 4 ans il y a une vingtaine d'années.
Nos chemins ont divergé du fait des sacres de 1988.

Avec le recul, quelle analyse faites-vous sur les événements importants de juin à octobre 1988, presque 20 ans après cet événement important dans la vie de l'Eglise ?
(Par cette question, je ne cherche pas à savoir si vous avez eu tort ou raison, bien évidemment.)
images/icones/neutre.gif  ( 2078 )[réponse] par Bernard Antony (2007-02-22 18:41:49) 
[en rponse 2059]

Je crois que plus que jamais il importe de considérer la Foi qui nous est commune et l'amplification de la haine antichrétienne dans nos sociétés.
images/icones/fleche2.gif  ( 2110 )(victime) par Franck (2007-02-22 20:35:38) 
[en rponse 2078]


l'amplification de la haine antichrétienne dans nos sociétés



A ce sujet -je ne dis pas que c'est votre cas- je suis parfois frappé de voir des chrétiens porter plainte contre un blasphème, et s'estimer victimes du blasphème ("on attente à mes convictions", etc). Je sais bien qu'en France et en 2007, on n'obtiendra pas la condamnation d'un publicitaire pour blasphème à proprement parler, alors qu'en disant "je suis victime de tel acte - il faut que cela cesse", on a une (petite) chance.

Dire "la victime, c'est moi", ça peut être une bonne stratégie. Mais il y a un danger, c'est de le croire.

Auquel cas on défend ses intérêts communautaires, comme pourraient se défendre des Auvergnats, des vétérans, des handicapés, n'importe quel groupe. Alors que dans un blasphème, tout de même, la victime, c'est Dieu, et c'est autrement plus scandaleux.
images/icones/neutre.gif  ( 2114 )[réponse] par Bernard Antony (2007-02-22 20:44:14) 
[en rponse 2110]

Entièrement d'accord avec vous. C'est pour cela que malgrès tout, je réagis systématiquement dans toute la mesure du possible.