Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=1030
images/icones/neutre.gif  ( 1030 )Santé financière des médias catholiques et leur avenir par Stella Maris (2006-12-18 18:39:52) 

Nous savons que beaucoup de médias catholiques ont du mal à boucler les fins de mois (voir Présent, Radio Courtoisie, KTO), pouvez-vous nous dire si c'est le cas de tous les médias catholiques et notamment du votre ?

Expliquez-vous ces difficultés uniquement par la baisse du nombres de catholiques en France ? Est-ce un problème spécifique à la France (où même les médias "classiques" ne survivent qu'à coups de subventions) ?

Comment voyez-vous l'avenir de la presse catholique ? Ne faut-il pas essayer de se regrouper ? La grande multiplicité des titres ne vous desserre-t-elle pas ? ( on ne peut pas tout lire et le choix pour un catholique est cornéllien)

images/icones/neutre.gif  ( 1200 )difficultés de la presse catholique par Olivier Pichon (Monde & Vie) (2006-12-18 20:10:30) 
[en rponse 1030]

Permettez moi de vous répondre d'abord pour Radio Courtoisie que je connais depuis 19 ans .S'il est exact de dire qu'elle est en difficulté financière, celà est du essentiellement à des problèmes de gestion et de succession, mais l'étude fine de ses comptes fait apparaître que son modèle économique est viable. Sachant bien entendu que les " patrons " d'émission sont bénévoles. Pour ce qui est de la presse écrite je crois qu'il faut enfin se souvenir que nous avons affaire à des entreprises et, qu'à ce titre, elles doivent être gérées comme telles. Celà suppose un effort de la part des lecteurs sur le plan financier, mais celà suppose aussi que leurs dirigeant soient rompus aux techniques de gestion. On peut toujours critiquer le libéralisme et l'on ne s'en prive pas dans nos milieux mais je crains que l'on jette le bébé avec l'eau du bain en négligeant ce qu'est la libre entreprise et le liberté d'entreprendre.
images/icones/neutre.gif  ( 1203 )Regrouper la presse catholique ? par Christophe Geffroy (La Nef) (2006-12-18 20:12:16) 
[en rponse 1030]

La Nef est une entreprise artisanale qui n'est pas riche mais qui a toujours réussi à équilibrer ses comptes.
Il est évident que l'une des difficultés de la presse catholique tient hélas au petit nombre de catholiques vraiment convaincus. Et puis il y a aussi le problème de toute la presse qui est que les gens lisent de moins en moins.
Le remède, néanmoins, ne me semble pas être un regroupement, la presse est fâchée avec les mathématiques et dans ce domaine 1+1 ne donne pas 2… mais un chiffre bien inférieur à 2. On peut s'en lamenter mais c'est ainsi. Beaucoup de lecteurs sont attachés à leur journal et à nul autre, si bien qui si le leur disparaît ou se regroupe avec un autre il y a de fortes probabilité pour que ce lecteur ne suive pas le nouveau support.
images/icones/neutre.gif  ( 1212 )A côté par Olivier Figueras (2006-12-18 20:17:18) 
[en rponse 1030]

A côté des questions que l'on se pose sur la presse, on peut se demander, de notre point de vue, pourquoi tant de catholiques semblent indifférents aux sujets les plus divers, et les plus diversement traités que l'on trouve dans nos divers publications...
images/icones/neutre.gif  ( 1235 )A côté des bons arguments par Philippe Maxence (Homme Nouveau) (2006-12-18 20:34:21) 
[en rponse 1030]

développés par mes camarades directeurs de presse, ce que je ne suis pas, il faut aussi poser le problème de la rémunération des journalistes, salariés ou pigistes. Et pour ce qui est de nos petites ou moyennes entreprises, il est clair le plus souvent que la rémunération est souvent juste quand elle n'est pas dérisoire. Je parle évidemment de mon support. Peut-être est-ce mieux chez les autres? Mais je n'en suis pas si sûr. Nous sommes loin souvent de la notion catholique de juste salaire. Ce qui fait que nos entreprises sont à l'équilibre, mais à quel prix. Il est vrai que nous vivons dans un environnement économique que nous ne choississons pas et avec lequel il faut bien composer. Composer, mais jamais s'en satisfaire.
Libéralisme = liberté d'entreprise et liberté d'entreprendre ? Oui, bien sûr. Mais l'inverse n'est pas forcément exacte. On peut être favorable à la liberté d'entreprendre et la liberté d'entreprise sans être libéral. Pourquoi ne pas essayer d'être catholique, par exemple ?