[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

par notre témoignage et notre honnêteté envers eux par Dominique Morin (2006-12-11 21:26:51) Imprimer

Thérèse,
Je me suis progressivement adapté avec des erreurs inévitables et des maladresses. Devant certains jeunes dans une mauvaise ambiance ou mal disposés, c’est difficile de les atteindre. Je pense à certains endroits en particulier. Souvent à cause de l’ambiance ambiguë de certains éducateurs ou la confusion qui règne dans certains établissements. J’y vais toujours la peur au ventre en portant cela dans la prière. Quand je commence à parler, je me libère et alors le contact s’opère quasiment toujours. Depuis quelques années, je suis plus à l’aise, l’expérience probablement et la maturité. J’essaie d’être moi-même, de leur parler de moi mais aussi d’eux pour les faire réfléchir avec des mots simples, des images fortes. Cela passe toujours très bien, sauf je l’ai dit quand le terrain est miné par d’autres qui les ont montés contre un tel discours avant voire en réagissant pendant que je parle. En tête à tête, il n’y a aucun problème à établir le dialogue. N’oublions pas toutefois qu’ils ont souvent bien peu reçu ou cela a été mal transmis, que des blessures existent souvent chez eux d’ordre affectif les amenant à fermer leur cœur, les paralysant devant la vie. Les problèmes des adultes, les jeunes les vivent au quotidien. Je suis toujours compréhensif, jamais dur et cassant mais ni complaisant ni démago. Ils apprécient ma franchise, sentent le respect et l’autorité de la chose vécue. Je reçois beaucoup de remerciements même si bien peu sont en accord avec mes propositions.
Mon secret est que je crois en eux et en Celui qui m’envoie vers eux. Je sème sans attendre de récolter, ce qui appartiendra à d’autres. Les apparences de visages fermés, d’attitudes rebelles, je m’en moque. Je sais que derrière, il y a une soif d’autre chose que la médiocrité, une attente de stabilité, de profondeur, de pouvoir croire en quelque chose. Je l’ai moi-même vécu.
Les jeunes attendent beaucoup de nous et cela même s’ils ne le reconnaissent pas facilement. Efforçons-nous d’être témoin par notre vie, cela vaudra tous les discours et impressionne beaucoup les jeunes. Respectons-nous, ils nous respecteront.
Je crois aussi que j’ai une grâce d’état mais chacun peut demander celle-ci à Dieu.
Effectivement l’ignorance crasse de cette génération est un problème. Le discours doit s’adapter à leurs capacités. Sur le fond, rien ne change, mais la forme doit se mettre à leur niveau quoiqu’ils soient capables de comprendre beaucoup de choses avec un peu de pédagogie.
Je fais toujours le parallèle avec des situations humaines et ils semblent comprendre assez bien. Pour la morale, je commence par la loi naturelle quitte à commencer par les échecs à travers une réflexion. Il faut essayer de les forcer à réfléchir, ils en sont souvent capables. L’ordre naturel mène à l’ordre divin. Pour Noël, je prends des images simples, la famille, l’accueil d’un enfant, la pureté, l’amour humain. Pour ce que je fais, je crois être bien compris.
Il faut former leur caractère, démonter les mirages de la société consumériste en mettant le doigt sur ses échecs, ses dangers, sur leurs propres expériences dont ils constatent les limites eux-mêmes. Essayez de trouver chez eux un point d’ancrage pour rejoindre une proposition que vous leur faites. Mettez en avant leurs qualités, leurs aspirations, leur idéal. Ils sont très sensibles quand ils se sentent concernés et impliqués.
Miser sur l’émotion va un instant pour provoquer un choc. Ensuite, il faut attaquer la réflexion. À beaucoup de questions écrites, car je leur laisse mon adresse, je développe des pistes de réflexion. Il est trop facile de leur donner du pré digéré, il faut les impliquer dans leurs choix. Ne les sous-estimez pas et ayez confiance en vous et dans la valeur de ce que vous avez à leur transmettre. N’oubliez pas toutefois leur immaturité d’adolescents que les adultes violent trop facilement avec des problèmes qui ne sont pas de leur âge.
En eux, Dieu a mis le programme génétique de la vie, du bon sens et une aspiration à quelque chose de grand. Touchons ces points, témoignons que nous en vivons, soyons accessibles et bienveillants. Laissons leurs qualités agir en implorant la grâce pour eux.
Je vais mettre en copier coller des lettres que je donne aux jeunes sur des thèmes sensibles. N’hésitez pas à les utiliser. Je peux aussi vous envoyer un enregistrement audio si je sais quel public précis vous voulez toucher et sur quels thèmes. Contactez-moi à dom.morin@wanadoo.fr
Je vais prochainement m’acheter un enregistreur MP3 pour avoir copie de mes témoignages que je diffuserais gratuitement. Le plus simple serait de pouvoir parvenir à les diffuser sur Internet. J’espère avoir pu vous aider à réfléchir.
Surtout, n’ayez pas peur de les aimer et soyez forte dans la foi. Ils ont besoin de nous.
Ce message a été lisu 1008 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/neutre.gif comment faire réagir les jeunes par Therese 732 (2006-12-11 16:21:04)
     images/icones/neutre.gif par notre témoignage et notre honnêteté envers eux par Dominique Morin (2006-12-11 21:26:51)
         images/icones/neutre.gif merci beaucoup pour cette longue réponse par Therese 732 (2006-12-12 23:53:49)
             images/icones/neutre.gif Merci aussi pour vos courtes questions par Dominique Morin (2006-12-13 21:20:25)



7 liseurs actuellement sur le forum