[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

A vous aussi! par Dominique Morin (2006-12-11 20:15:44) Imprimer

Florilège,
Je rends grâce à Dieu de ce que je Lui dois. C’est vers Lui qu’il faut tourner vos remerciements.
Je l’ai dit dans une autre réponse, j’étais piégé dedans, je ne voyais pas le jour. Aveugle, incapable de raisonner, refusant toute critique. J’ai été assez vite dégoûté de la vie, que je ne supportais plus qu’avec des plaisirs, des produits. Pourtant, je n’y trouvais ni paix ni bonheur. La violence politique m’a obligé à réagir et j’ai réalisé que j’aimais encore la vie, mais que je devais fuir celle que je menais.
Je crois que j’ai toujours cherché Dieu. Quel dommage que nos prêtres aient cessé d’être présent auprès de nous, visibles et lisibles. Mais je cherchais dans le n’importe quoi à combler ce manque. Manque de goût pour l’amour véritable, le piège de la facilité, la révolte rendent difficile la disponibilité à Dieu.
C’est la peur qui m’a forcé à réagir avec le constat que je n’étais jamais tranquille, vivant dans le mensonge pour des raisons de sécurité à cause de mes pratiques, la peur à cause de la violence explosive de ceux que je côtoyais.
Je ne sais pas si ce fût l’élément déclencheur, plutôt la confirmation que j’attendais manquant de courage pour fuir.
Il faut un complot de bienveillance, d’amour mais aussi un cadre sans ambiguïté de repères, avertir des dangers que nous ignorons souvent et attendre que l’enfant égaré revienne. Il n’y a pas d’amour dans ce monde. Il reviendra vers vous s’il se retrouve seul et désemparé. Ce qui a manqué à beaucoup de jeunes que j’ai fréquentés, c’est de personnes qui les aimaient autour d’eux. Moi, j’en avais, ça m’a sauvé.
L’éducation, des familles solides et stable, une école digne de ce nom, des repères moraux dans la société, une foi présente et active autour des enfants, vécue dans l’amour et la joie surtout. Voilà ce qu’il nous manque aujourd’hui. Le reste, des hommes et des femmes à toutes les époques l’ont affronté parce qu’ils tenaient debout et croyaient dans leur valeur et dans la vie.
Le contact direct avec des jeunes aide aussi ce qui motive mon action. Mais l’essentiel est fait avant en bien ou en mal. Après, on ne peut que réparer, redresser, guérir.

Ce message a été lisu 908 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/1a.gif Merci d'être là. par Florilège (2006-12-11 11:21:26)
     images/icones/neutre.gif A vous aussi! par Dominique Morin (2006-12-11 20:15:44)



4 liseurs actuellement sur le forum