[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Jacques Terpant (2011-01-04 18:34:38) Imprimer

Tout d’abord le format, l’album souple etc..n’ont guère d’importance en termes de coût , les éditeurs jouent sur des masses tellement importantes qu’un album cartonné classique ne coûte guère que 1€ (en termes de fabrication.)

En fait il faut remonter plus haut pour comprendre le problème jusqu’aux années 60

La Bd vient, et est née dans la presse. À partir des années 60, on commence à développer un peu l’album. Là, va se conjuguer un phénomène uniquement français, sous l’influence de Pilote et de Goscinny, la BD va évoluer vers un moyen d’expression plus large, qui n’est plus destiné qu’aux enfants, on va tirer de plus en plus vers le livre, et petit à petit s’éloigner de la presse d’où nous sommes originaires.Les journaux vont disparaître, les albums seront de plus en plus des livres.Les auteurs de BD ont donc changé de statut de « gens de la presse », ils sont devenus « écrivains » et écrivain n‘est pas un métier. On a plus besoin de les rémunérer à la semaine, au mois, pour publier dans le journal, sauf ceux (dont heureusement je fais partie) dont on attend la régularité de production. Les jeunes auteurs, comme un écrivain, ne sont donc plus, ou quasiment pas rémunérés, si vous considérez le coût de fabrication que je vous donnais au départ de cette explication, vous comprenez la surproduction.

Il y a un deuxième problème au fait que la BD française est adoptée ce format et ce support, c’est que nous sommes quasiment les seuls dans le monde (même en Europe) il est donc difficile de se vendre à l’extérieur, les deux autres BD mondiales, ayant conservé, le principe de base qui est d’être proche de la presse, c’est vrai pour le manga et aussi pour les comics book.

Pour le manga ,sincèrement cela ne me gêne pas, dans les années 50 ou 60, les « petits formats’ , les blek le rock, Tex etc. étaient italiens, le comics book est arrivé ensuite traduit dans Strange et autres Nova, aujourd’hui cela vient du japon. Le seul problème que je vois, mais il dépasse la BD, c’est que nous avons beaucoup de mal à défendre notre système, nos productions, mais que nous faisons tout pour nous adapter à la production des autres (y compris lire à l’envers) aucun autre pays n’a adopté nos formats, nos auteurs etc.

Ce message a été lisu 388 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/2e.gif La BD aujourd'hui par Voix Académiques (2010-12-29 12:06:43)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par Jacques Terpant (2011-01-04 18:34:38)
         images/icones/fleche2.gif Et vous en lisez par Voix Académiques (2011-01-04 18:46:42)
             images/icones/neutre.gif [réponse] par Jacques Terpant (2011-01-04 18:59:00)



1 liseur actuellement sur le forum