[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Objection de conscience des étudiants en médecine par Philippeg (2006-12-04 13:33:42) Imprimer

Juste une petite précision, il me semble que, légalement, l'étudiant en médecine à le droit de refuser de participer aux avortements.
Malheureusement, tout est organisé pour qu'il ne le puisse pas.
- Leur participation fait partie intégrante de l'organisation du service, s'ils refusent, aucune solution de remplacement n'est prévue.
- Leur refus provoquera évidemment une série de conséquences injustes, pouvant affecter toute leur carrière.

Je pense que le problème est plus grave, car même si la spécialité n'est pas l'obstétrique, les étudiants passent généralement par la majorité des services spécialisés (endocrinologie, médecine interne, etc..) et, même s'ils ne sont pas encore en internat, on leur demande de participer aux IVG lorsqu'ils sont en obstétrique.

Régulièrement, une série de médicaments dont l'efficacité est jugée insuffisante sont retirés de la liste des médicaments pris en charge par l'assurance maladie. Etrangement, les IVG qui ne relèvent pas du domaine de la médecine (non, non, j'insiste un embryon n'est pas une maladie), continuent d'être pris en charge.

Je trouve d'ailleurs anormal que seul une partie de la population soit privilégiée, pourquoi ne pas rembourser aussi les changements de sexe ? (Précision, je ne suis pas sérieux là).




Ce message a été lisu 915 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/hein.gif Objection de conscience étudiants en obstétrique par Presbuteros (2006-12-03 20:10:19)
     images/icones/neutre.gif Objection de conscience des étudiants en médecine par Philippeg (2006-12-04 13:33:42)
     images/icones/1f.gif [réponse] par Dr Jean-Pierre Dickès (2006-12-04 20:14:45)



9 liseurs actuellement sur le forum