[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Mgr Pascal N'KOUE (2010-04-29 09:12:00) Imprimer

Au moment du Concile Vatican II, Mgr Lefebvre était pour l'autorisation de la liturgie dans la langue vernaculaire à cause de son travail missionnaire en Afrique.

Qu'en pensez-vous après plus de 40 ans d'application de cette réforme qui paraissait bonne à ce missionnaire expérimenté qu'était Mgr Lefebvre ? Est-ce vraiment positif pour des peuples dont la culture n'est pas de type occidentale ? Est-ce que ce point ne peut pas être évalué séparément des autres modifications liturgiques NOM ?


• Il est bien vrai que le vernaculaire n’est pas incompatible au rite ancien lui-même. Il y a des éléments de la forme extraordinaire qui sont appréciés ici, comme l’orientation de l’autel (du reste, il n’est pas exigé dans la forme ordinaire de célébrer face au peuple), la communion reçue à genoux, le sens du mystère par le silence, la multiplicité des signes de croix et de génuflexions et un certain nombre d’autres gestes.
Ce message a été lisu 397 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/neutre.gif NOM, vernaculaire et missions par Emmanuel (2009-12-16 10:58:01)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par Mgr Pascal N'KOUE (2010-04-29 09:12:00)



2 liseurs actuellement sur le forum