[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Mgr Pascal N'KOUE (2010-04-29 09:03:16) Imprimer

Au Bénin tous les séminaires, "grands" et "petits", dépendent de la conférence des évêques.
Au sein de cette conférence, vous êtes plus particulièrement chargé du suivi des séminaires. Et les prêtres béninois exerçant un ministère en France sont généralement très appréciés pour leur zèle pastoral et leur attachement au Saint Père.

Pouvez-vous nous dire un mot au sujet des vocations dans votre pays et de la façon dont l'Eglise les soutient ?
Quelles sont vos préocupations majeures à cet égard ?
En particulier, qu'en est-il de la formation au latin et à la liturgie en cette langue dans les séminaires ?


Le sujet des séminaires est un long chapitre. Chaque diocèse s’organise à sa manière pour l’éveil des vocations auprès des enfants et des jeunes, à travers la prière, la pastorale dans les familles et les divers mouvements catholiques qui existent sur nos paroisses. A Natitingou par exemple, dans chacune de nos paroisses, il y a une organisation, une commission qui réunit les aspirants une ou deux fois par mois pour la prière, un échange et un entretien spirituel. Les Samuels, entendez les servants d’autel, sont les plus ciblés. Ils sont nombreux. Il y a un accompagnement spirituel pendant deux ou trois ans. Un discernement assez sérieux est fait avant le test écrit pour l’entrée au Petit Séminaire. Il un y a un prêtre qui coordonne tout cela au niveau diocésain ; il est en lien avec les Recteurs des Séminaires du Bénin.
Mes préoccupations majeures sont de deux sortes : Les Petits séminaires ne sont pas subventionnés et nous reviennent trop cher. Le pouvoir d’achat des parents étant trop bas, nous sommes obligés de ne pas accueillir tout le monde. Nous en souffrons. Car de sérieuses vocations se perdent faute de moyens financiers. Mais nous nous organisons. En outre les places sont limitées. Il faut toujours agrandir. C’est la période des vaches grasses. Louons et bénissons le Seigneur.
Une autre préoccupation est l’accompagnement spirituel. Nos prêtres sont très jeunes et n’ont pas toujours la compétence requise en ce domaine. Mais nous avons commencé avec l’aide des Pères Sulpiciens à y penser sérieusement.
Quant à la formation au latin, Dieu merci, à Natitingou nous avons le Père Bernard Pellabeuf. Les autres séminaires ont plus de mal que nous. Mais nous avons un projet d’avenir là-dessus.
La messe en latin est célébrée une fois par semaine au séminaire, soit par moi, soit par un Père du Séminaire. Les Bénédictines ont commencé à donner des cours de chants en grégorien sur notre demande. Rendons grâce à Dieu.
Ce message a été lisu 391 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/ancre2.gif Séminaires de la CEB par Paterculus (2009-12-10 14:48:14)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par Mgr Pascal N'KOUE (2010-04-29 09:03:16)



8 liseurs actuellement sur le forum