[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Mgr Pascal N'KOUE (2010-04-29 09:00:56) Imprimer

Votre diocèse étant jumelé avec celui d'Aix en Provence, vous avez été conquis par les moniales bénédictines de Jouques lors d'une visite à leur abbaye. Et vous les avez conquises à votre tour puisqu'elles ont accepté de faire une fondation dans votre diocèse à Péporiyakou.
Quel avenir pour cette fondation ?
Mais surtout qu'en attendez-vous, pastoralement, pour les fidèles et les prêtres de votre diocèse ?


• Comme vous le savez, il ya un jumelage entre les diocèses d’Aix en-Provence et Natitingou depuis un bon moment. Et cela a préparé mes liens avec ce monastère, que je considère comme le fruit le plus spirituel et le plus précieux de nos échanges fraternels. Les moniales de Jouques (Aix-en-Provence), sur ma demande, sont arrivées au Bénin en 2005, grâce au courage et à l’ouverture d’esprit de Mère Abbesse Gabriel de TRUDON, et aussi grâce à la foi en l’Absolu de ses bénédictines contemplatives. Le Cardinal B. GANTIN n’a pas manqué de s’engager dans cette « aventure » avec nous par ses encouragements et sa bénédiction. Elles se sont d’abord installées à Perma (20kms de Natitingou) dans des bâtiments provisoires sans prétention, et ceci dans le but de s’acclimater à tous points de vue. Le courant est bien passé avec les paroissiens et les hôtes de passage. Depuis 2007, elles sont chez elles à Pèporiyakou, à 8 kms de Natitingou. Le monastère continue de se construire. Il est tout modeste à l’image des peuples de notre région. Il n’y a pas encore d’aumônier, mais une vingtaine de prêtres et moi-même sommes heureux de donner un coup de main à nos Mères. Chacun son tour et ça se passe très bien. Elles nous aident à goûter de l’intérieur la beauté de Dieu dans les liturgies célébrées en français et en latin, que ce soit dans la forme ordinaire ou extraordinaire. Leur chant grégorien est apprécié de tous et a vraiment quelque chose de divin...

• Quel avenir pour cette fondation ? Seul le Seigneur le sait. J’ai voulu cette fondation pour être un pôle d’attraction qui révèle la primauté absolue de Dieu pour les prêtres, les consacrés, les séminaristes, les catéchistes, les paysans, les jeunes, les enfants, les non chrétiens qui sont encore nombreux par ici, oui un pôle d’attraction pour tout ce monde. J’attends de ce monastère qu’il soit un rayonnement spirituel et liturgique pour tous et pour moi-même, une référence et un soutien en matière de saintes traditions chrétiennes, un lieu de halte spirituelle, bref un haut lieu saint pour la sanctification de tous. Confions cela à la Sainte Vierge Marie, Notre-Dame de l’Ecoute, si docile à la voix de l’Esprit Saint. Déjà une novice et une postulante de couleur locale, je veux dire béninoises ! Elles se sont laissées séduire par cette vie contemplative et ont rejoint cette communauté de huit moniales françaises, jeunes, humbles, simples et enthousiastes. La construction de l’église est envisagée prochainement, l’exploitation du terrain continue dans un bon rythme. Et déjà tout le diocèse célèbre avec les hosties faites dans ce monastère que nous affectionnons tant.
Ce message a été lisu 419 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/ancre2.gif Moniales par Paterculus (2009-12-10 14:37:11)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par Mgr Pascal N'KOUE (2010-04-29 09:00:56)



5 liseurs actuellement sur le forum