[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Mgr Pascal N'KOUE (2010-04-29 08:41:01) Imprimer

Monseigneur,

je viens de lire l'intégralité de l'entretien donné à la Nef.
Très intéressant. Plein de bon sens et d'équilibre (avec une réserve : si les intolérants et les fanatiques sont les clercs et les laïcs d'obédience FSSPX, grâce leur soit rendue d'avoir permis ce renouveau dont vous vous félicitez par ailleurs! Je n'en suis pas, mais les faits sont les faits).

Juste une remarque :
vous prônez la cohabitation de deux formes. Les deux sont enrichissantes à vos yeux. Soit.

Mais, voyez-vous, en France par exemple, la forme ordinaire est au pire synonyme d'abus, de folklore, de fantaisie, de thérapie de groupe, de débat-spectacle sur les questions sociétales, au mieux elle est inodore et sans saveur, une ode à l'amour, un amour humain, pas celui de la Vérité qui exige de parler aussi du péché (mortel) et de l'Enfer (pavé de "bonnes" âmes). Je parle de la France des paroisses et c'est tant mieux si l'Afrique en général, le Bénin en particulier échappent à cela. En France, le succès, le dynamisme et la vraie piété de quelques communautés nouvelles, c'est l'arbre qui cache la forêt, l'oasis qui cache le désert !

Une ordination sur 4 en France se fait aujourd'hui dans la forme extraordinaire.
Parlons perspectives. Rendez-vous dans 10, 15, 20 ans : le catholicisme français sera sauvé par la messe en forme extraordinaire et, je dirais, la pastorale qui va avec.

Je ne dis pas "vive nous!" (vous avez deviné où va ma sensibilité), mais je dis : c'est ainsi ! C'est la réalité objective du catholicisme occidental en 2009.
Et je suis tenté d'ajouter : cherchez l'erreur !

Et même : tirons-en les conséquences !

Concernant la France, l'Europe, nous avons des années de retard sur vous : la parité, la cohabitation des deux formes, n'est pas encore la norme ; ça reste l'exception, même si le MP a donné de l'oxygène en certains diocèses.
Là aussi, soyons franc : la parité engendrerait vite une inversion du rapport entre les deux formes, le peuple chrétien ayant besoin de silence, de mystère et de solennité qui ne heurte pas le bon goût. "Vox populi ..."


• Je continue de croire que les deux formes (ordinaire et extraordinaire) peuvent cohabiter pacifiquement et s’enrichir mutuellement. Tout dépend des hommes qui les célèbrent. Les rites seront toujours imparfaits, c’est notre foi, notre vie intérieure, notre manière de célébrer qui doit les « rendre parfaits ». Tous ceux qui célèbrent dans la même forme extraordinaire ne s’entendent pas. C’est la preuve que ce sont nos cœurs qui sont malades. Vous parlez de la situation en France que je ne maitrise pas. Mais si l’on regarde les choses sur le plan des chiffres, analyse de type sociologique, on peut toujours répliquer que le christianisme en Afrique occidentale, le clergé autochtone surtout, s’est développé depuis les cinquante dernières années, et ceci à la faveur du Concile Vatican II et de ses réformes. C’est le rite de Paul VI que nous célébrons presque partout. Et ça marche. N’accusons pas injustement un rite.

• En termes clairs, à propos de la forme ordinaire du rite latin, il faut distinguer entre le rite lui-même et la manière dont il est célébré. Il ne faut pas non plus généraliser les abus ; ils existent, ils sont regrettables, mais ils ne sont pas, loin s’en faut, la majorité. Et puis, si vous lisez les trois messes basses d’Alphonse Daudet, dans « Les lettres de mon moulin » vous verrez que les abus sont possibles aussi dans le rite ancien. Tout dépend de la spiritualité du prêtre et de l’assemblée. Le rite est un instrument. Et un proverbe dit bien « qu’il n’y a pas de bon outil pour un mauvais ouvrier ». Soyons de bons ouvriers et nous saurons utiliser les instruments, les deux formes que l’Eglise a mises entre nos mains.
Ce message a été lisu 524 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/tao.gif NOM et VOM par Cristo (2009-12-10 09:29:54)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par Mgr Pascal N'KOUE (2010-04-29 08:41:01)



3 liseurs actuellement sur le forum