[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Mardi 17 mars 2009, Christian Vanneste répond aux questions des liseurs du FC par XA (2009-03-13 10:25:59) Imprimer



Christian Vanneste (né le 14 juillet 1947 à Tourcoing) est un homme politique français, ancien membre du RPR, vice-président du CNI et député UMP de la dixième circonscription du Nord depuis 1993.

Parallèlement à sa carrière politique, il a été professeur de philosophie au Lycée industriel et commercial privé de Tourcoing, et a été directeur adjoint de l'EIC de Tourcoing.

Adjoint au Maire de Tourcoing, Stéphane Dermaux, en charge de la culture (1983 - 1989), il siège sans discontinuer au conseil municipal de Tourcoing de 1983 à 2008, et de 2001 à 2008 à celui de Lille Métropole Communauté urbaine, dont il était le 39e vice-président (sur 43), avec la délégation de « commande publique en matière de cadre de vie[1] ».

De 1986 à 2002, il siège au conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, qu'il quitte après son élection à l'Assemblée nationale, conformément à la nouvelle législation sur le cumul des mandats[2].

Élu député RPR-UPR de la dixième circonscription du Nord en 1993, il perd son siège en 1997 lors d'une triangulaire avec le Front National avant de le retrouver comme élu UMP le 16 juin 2002 pour la XIIe législature (2002-2007).

Le 10 juin 2007, lors du premier tour des élections législatives, Christian Vanneste est en ballotage très favorable avec 46,26 % des suffrages exprimés, contre 21,10 % pour la candidate socialiste Najat Azmy. En progression de plus de 14 points par rapport à 2002, Christian Vanneste semble avoir capté à son profit l'essentiel des suffrages perdus par le candidat du Front national dans la circonscription, Christian Baeckeroot. Celui-ci, dont l'électorat a subi comme dans la quasi-totalité des circonscriptions, une forte érosion par rapport à 2002, déclare alors qu'il votera personnellement pour Christian Vanneste au second tour.

Christian Vanneste est réélu, le 17 juin 2007.

Son discours politique oppose les conceptions de la droite traditionnelle au socialisme qu’il juge dangereux, et ce qu'il prétend être un certain bon sens provincial à un parisianisme qu’il estime trop marqué. Il défend généralement des positions conservatrices et soutient l'essentiel de la politique de Nicolas Sarkozy. Il a cependant rejoint le Centre national des indépendants et paysans (CNI), parti alors associé à l'UMP, qui correspond mieux à ces valeurs et dont il a pris la vice-présidence.

Depuis juin 2007, il est membre de la Commission des Lois, de la Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs[5] (Hervé Mariton, Président) et Vice-Président de la mission d'information sur l'exécution des peines pénales. Il est par ailleurs président du groupe d'études parlementaire sur le textile et les industries de main d'œuvre.

Partisan de la peine de mort pour les terroristes, il a signé la proposition de loi d'un de ses collègues allant dans ce sens en avril 2004[6].

En novembre 2005, il est l'un des premiers à déposer une proposition de loi visant à instituer la TVA sociale[7], proposition reprise ensuite malgré certaines controverses, par le candidat UMP, Nicolas Sarkozy. Il milite également pour les malades atteints de maladies rares en déposant en octobre 2006 une proposition de loi visant à lutter contre l'arrêt de commercialisation intempestif de produits médicamenteux[8], proposition qui sera reprise par le Gouvernement dans la loi du 4 mars 2007.

Christian Vanneste a été rapporteur du projet de loi DADVSI (droits d'auteur et droits voisins dans la société de l'information), voté le 30 juin 2006.

Il a déposé le 6 juillet 2006 une proposition de loi visant à supprimer dans l'article 32 alinéa 3 de la loi du 29 juillet 1881 la condamnation pour diffamation envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle. De plus sa proposition de loi, si elle est adoptée, empêchera un ministère public d'engager des poursuites lorsque la diffamation a été commise envers un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle et empêchera donc les poursuites engagées contre sa propre personne pour les mêmes faits [9].

En novembre 2006, le député a déposé une proposition de loi composée d'un article unique, « La France reconnaît publiquement le génocide ukrainien de 1932-1933. »[10] Proposition qui intervient quelques semaines après le vote par l'Assemblée nationale d'une proposition de loi punissant la négation du génocide arménien. Proposition de loi cosignée par près de trente parlementaires. En 2008, il reçoit d'ailleurs pour l'ensemble de son action, le Prix Ukraine-Europe[11].

En novembre 2007, il dépose une proposition de loi visant à supprimer la redevance audiovisuelle et une autre visant à permettre la création de logements étudiants.

En janvier 2008, il est l'orateur du Groupe UMP sur la proposition de loi de Marc-Philippe Daubresse visant à renforcer la coopération transfrontalière en mettant en place un Groupement européen de coopération territoriale (GECT), projet voté à l'unanimité.

Après avoir voté contre le projet de loi constitutionnelle de modernisation des Institutions, aboutissement des conclusions du Comité Balladur, en première lecture, il se ravise, et vote pour au Congrès du 21 juillet 2008.

Depuis avril 2008, il est Président de l'association Famille et Liberté.

Christian Vanneste dispose d'un site personnel, www.christianvanneste.fr.

(Voir sa fiche personnelle sur le site de l'Assemblée Nationale.)

Christian Vanneste répondra aux questions des liseurs du Forum Catholique le mardi 17 mars 2009 à partir de 18h30.

On peut d'ores et déjà poser ses premières questions.

Comme l'on peut également s'inscrire spécifiquement à cette soirée en écrivant à l'adresse admin@leforumcatholique, en indiquant ses noms et prénom, une adresse électronique valide, et le nom de plume sous lequel on souhaite intervenir, le recours à un pseudonyme n'ayant aucun caractère obligatoire.

XA
Ce message a été lisu 772 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/info2.gif Mardi 17 mars 2009, Christian Vanneste répond aux questions des liseurs du FC par XA (2009-03-13 10:25:59)



7 liseurs actuellement sur le forum