[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Guénon l'initié par Meneau (2009-03-09 21:30:59) Imprimer

Merci beaucoup pour votre réponse.


Cher René Guénon ! “Initié”, et “initié” tant et plus, nous ne le voyons pas là “immobile au centre de la roue cosmique”, comme un “délivré dans la vie” grâce à la “réalisation métaphysique”, ni comme un sufi parvenu définitivement à “l’identité suprême”. Mais plutôt ce besoin de recourir, pour assurer son passage, à un dernier dhikr, comme un humble chrétien à la commendatio animæ, nous le montre en devenir jusqu’à son souffle ultime, “assoiffé” de ce Dieu qu’il avait refusé d’identifier à l’Amour. Métaphysicien hindouiste illuminé et subtil, il a droit, me semble-t-il, à notre respect ; mauvais chrétien, apostat même (et cela depuis sa première jeunesse), à notre pitié. Mais c’est en mystique musulman qu’il est mort, “mystique” malgré lui sans doute, et cela, joint à la dignité intacte de sa vie, lui donne droit à notre amour, réveille, à son sujet, notre fraternelle espérance

Noële Maurice-Denis Boulet

Comment peut-elle d'un côté écrire cela, et de l'autre écrire la phrase suivante que vous-même releviez dans Itinéraires ?

En dehors des questions de vocabulaire, impossibles à unifier, la position de Guénon, en métaphysique pure, était plus proche de la position thomiste qu’aucune position professée par des penseurs modernes, chrétiens ou non



Par ailleurs, vous dites :

Comme malgré ses recherches il n’avait pas trouvé de survivance d’un ésotérisme chrétien, il considérait que le christianisme n’était plus qu’une forme religieuse déconnectée de ses liens vitaux avec ce qu’il appelait la Tradition (et qu’on n’atteint que par une “initiation” distincte des rites religieux).


A mon avis, c'est bien là qu'est le danger : pour lui, le catholicisme n'est pas l'aboutissement, la religion ultime, la Vérité en somme. Cette religion est à chercher ailleurs, au travers justement de cette initiation qui dépasse la religion. A cette étape, on reçoit (d'où ?) un enseignement spirituel et ésotérique, et c'est là que l'âme se perd, car cette influence, ce n'est pas la grâce divine.

Peut-on être guénonien et catholique ? A mon avis autant qu'on peut être en même temps musulman et catholique : certaines part de vérité sont présentes dans l'islam, mais celles-ci appartiennent en propre à l'Eglise catholique. Le reste est erreur. Et à partir du moment où l'on s'engage sur la voie de l'initiation spirituelle guénonienne, on s'éloigne de Dieu.

D'où ma question : que retenez-vous exactement de l'enseignement de Guénon ? Que vous a-t-il apporté dans l'approche spirituelle de la religion catholique ? La découverte de la potentialité métaphysique de l'individu ? J'avoue être perplexe.

Cordialement
Meneau

Ce message a été lisu 488 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/neutre.gif Guénon par Meneau (2009-03-08 22:09:28)
     images/icones/fleche2.gif [réponse] par Yves Daoudal (2009-03-09 18:33:59)
         images/icones/neutre.gif Guénon l'initié par Meneau (2009-03-09 21:30:59)
             images/icones/neutre.gif [réponse] par Yves Daoudal (2009-03-09 21:45:42)



10 liseurs actuellement sur le forum