[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Bonsoir et préliminaires par Rémi Fontaine (2009-03-02 18:33:25) Imprimer

Bonsoir à tous. Tout d’abord un grand merci à X.A. pour sa nouvelle invitation sur le Forum catholique d’un simple catholique du bout du banc, fidèle, père de famille, journaliste et grognard du rang ! Et merci à tous les « liseurs » qui veulent bien m’interroger et me comprendre.
En préambule, je voudrais faire cette citation de Jean Madiran (à propos de la bienveillance pontificale - à l’occasion du motu proprio - mais qui pourrait nous servir comme maxime à chacun d’entre nous sur nos divers créneaux) :
« Avec la bienveillance tout devient possible et vivable, même des désaccords. Avec la malveillance tout est fragilisé, tout est contaminé, même les accords éventuels. »
Après le 21.01.09 et tout ce qui s’en est suivi, le précepte est particulièrement d’actualité. Pour entrer dans le vif du débat, je voudrais aussi simplement indiquer mes intentions concernant mon Livre noir (et blanc) des évêques de France, en une sorte de « plaidoyer pro domo ».
En réponse aux critiques qu’on a pu quelquefois me faire (notamment sur ce Forum) concernant l’attaque frontale des évêques, mon ton présumé agressif ou négatif, je voudrais dire qu’il ne faut pas juger selon les apparences. Mes deux livres noir (et blanc) des évêques désirent sincèrement ne pas manquer à cette bienveillance évoquée plus haut. La revue de presse au sujet du premier (livre noir) en témoigne, même chez La Nef :
« Une enquête qui tient tout autant de la protestatio fidei que la disputatio… sans concession ni complaisance – mais sans hostilité, irrespect ni « zèle amer », jugeant les actes et non les personnes – sur de nombreux sujets graves ou importants. »
« Il ne doit pas être considéré comme un réquisitoire, ni comme un « procès fait aux évêques », mais comme un appel fait à leur autorité… Il nous invite à prier pour les pasteurs de l’Eglise qui est en France » (Una Voce).
« La fermeté de son langage ne manque jamais à la charité, et on le sent fort heureux quand il peut dénicher quelque parole épiscopale de courage et de bon sens. » (L’Action française). Etc.
Si violence il y a, c’est une douce violence de légitime défense, qui n’attaque pas - comme pourrait le faire un trombinoscope, un Golias tradi ou de droite – mais qui interpelle et conteste, au nom de mon devoir d’état de père de famille et de publiciste catholique. Je n’attaque pas la fonction légitime des évêques ni leur personne, mais les implications et les conséquences de leurs faits et gestes, et de leurs dires, sous couvert d’esprit conciliaire et d’ouverture au monde, de liberté religieuse et de laïcité positive.
Je ne désire surtout pas que leur autorité soit contestée ou humiliée, mais au contraire restaurée dans sa vérité. Plutôt qu’un réquisitoire, c’est un cri, une supplication, une réclamation dans la même lignée que celle de Madiran pour obtenir le pain des pauvres trop souvent refusé aux SDF de l’Eglise, à ceux qu’Huguette Pérol appelle les « sans-papiers de l’Eglise de France » : - Rendez-nous la messe, le catéchisme, l’Ecriture ! Mais rendez-nous aussi l’école catholique (comme le demande enfin Mgr Cattenoz), le scoutisme et les œuvres confessionnellement catholiques, parlez en évêques (comme le désire la repentance de Mgr Gaïdon) !
Mais… Benoît XVI n’a-t-il pas dit aux évêques : « Le peuple chrétien doit vous considérer avec affection et respect » ? pourrait encore m’objecter Iktus. S’il l’a dit aux évêques eux-mêmes et non pas directement à l’adresse du peuple chrétien, c’est que ce devoir du peuple chrétien dépend aussi d’eux dans sa qualité morale. C’est parce que nous vénérons la fonction surnaturelle des évêques et la succession apostolique sans laquelle les sacrements et l’Eglise ne seraient plus, que, malgré mes erreurs éventuelles, je ne pense pas avoir manqué dans mes deux livres, à la vertu de piété filiale due à nos évêques, en exerçant à leur égard un devoir (corollaire) de correction fraternelle (ou filiale).

Ce message a été lisu 606 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/info2.gif Lundi 2 mars 2009, Rémi Fontaine est l'invité du Forum Catholique de 18h30 à  [...] par XA (2009-02-23 14:15:47)
     images/icones/bravo.gif Question annexe .... par Gesta dei (2009-03-01 20:10:37)
         images/icones/bravo.gif [réponse] par Rémi Fontaine (2009-03-02 18:51:31)
     images/icones/sacrecoeur.gif Bonsoir et préliminaires par Rémi Fontaine (2009-03-02 18:33:25)
     images/icones/neutre.gif Où commander le livre ? par Rémi Fontaine (2009-03-02 21:07:06)



7 liseurs actuellement sur le forum