[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Jean-François Mayer (2008-12-15 22:01:41) Imprimer

Cher Monsieur,

Oui, cela me semble être un bon résumé des inquiétudes que j'ai vu émerger jusqu'à maintenant dans le débat – outre les préoccupations quant aux abus possibles.

Sur la première question, je crois m'être déjà exprimé; je vois que vous avez la même expérience que moi, nous considérons tous deux qu'Internet dévore une part trop grande de notre temps, mais nous pensons l'un et l'autre pouvoir nous discipliner, tout n'est donc pas perdu (et j'ai pour ma part des circonstances atténuantes, puisque le FC m'a enchaîné à Internet durant les sept dernières heures, faisant exploser mes statistiques!).

L'autre question est certainement aussi importante. Elle comporte plusieurs sous-questions.

1) Incapacité à gérer le fatras d'informations: mes quelques années d'expérience d'enseignement à des étudiants me font penser que la meilleure parade est la formation à l'analyse critique des textes (pas besoin d'une formation spécifique, cela peut s'acquérir déjà dans le cadre de cours d'histoire, de littérature, etc., durant l'adolescence). Si l'esprit critique face à l'information proposée est convenablement formé, dans la plupart des cas, il faut très peu de temps pour juger si un site est digne de foi ou non, s'il peut être cité ou doit être considéré avec prudence. Cela n'est pas propre à Internet, le problème est uniquement qu'Internet met une masse d'informations beaucoup plus grande à disposition.

2) Réactions différentes sur Internet, par exemple dépenser facilement (Internet seulement... ou facilité offerte par la carte de crédit et ses dépenses "indolores"... sur le moment?): dans une certaine mesure, oui, parce que nous entrons dans un espace différent – analogiquement, voyez avec quelle facilité on peut faire des dépenses dans une zone de transit d'un aéroport, c'est-à-dire un espace entre deux mondes. Cela montre au passage, d'ailleurs, qu'Internet comme espace, c'est plus qu'une métaphore...

3) Risque de virtualisation de la réalité. Ce serait l'étape suivante. Avec toutes les questions qui surgissent autour de mondes virtuels, comme Second Life (une question qui me vient tout à coup: y a-t-il un présence "tradi" sur Second Life? je ne me suis jamais posé la question, si quelqu'un a la réponse... après tout, on y rencontre bien des missionnaires mormons et musulmans!). Je pense que ces questions méritent l'attention, plus que nous ne pouvons en donner dans un débat comme celui-ci. Cependant, je ne suis pas sûr qu'une immersion intense dans un environnement tel qu'Internet ait pour conséquence une virtualisation progressive. Petite expérience personnelle: il y a quelques années, pour des raisons professionnelles, il m'a fallu utiliser Internet pendant 12 ou 14 heures par jour. Eh bien, curieusement, en sortant de chez moi et en passant dans une forêt, j'ai subitement constaté que j'avais une perception beaucoup plus vive de l'environnement physique, comme si une immersion massive dans le monde virtuel avait paradoxalement rendu le monde physique beaucoup plus intense et présent qu'un jour ordinaire. Peut-être une façon de rééquilibrer? Mais mon expérience n'a nulle prétention à être représentative.

Bonne soirée - je vais passer aux dernières questions qui m'attendent!

Jean-François Mayer
Ce message a été lisu 472 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/hein.gif Virtuel par Olivier Figueras (2008-12-15 19:44:36)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par Jean-François Mayer (2008-12-15 22:01:41)



3 liseurs actuellement sur le forum