[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Quelles solutions... par Bernard Viallet (2008-12-01 19:25:42) Imprimer

Votre question mériterait une beaucoup plus longue réponse. Il faudrait même écrire une sorte de « Manuel de survie pour enseignant en milieu hostile » et d’ailleurs j’y songe…
Tant que les classes resteront totalement hétérogènes comme c’est le cas actuellement, il me semble qu’il sera difficile voire impossible d’obtenir une véritable amélioration à la situation que vous décrivez. Si vous avez lu mon livre, vous avez pu voir qu’entre autres solutions, je préconisais l’adoption du travail par groupes ou classes de niveau (sans plus se soucier de l’âge d’état civil) et que cela m’a été strictement défendu par l’administration ! Pourtant il faudrait à tout prix remettre les élèves sur le chemin de la réussite…
Pourquoi vos élèves sont-ils si rétifs à travailler ? Sans doute parce que la grande majorité n’a pas le niveau scolaire adapté à ce qu’on lui demande. Au lycée, vous devez travailler sur les bases branlantes si mal établies dans les niveaux « inférieurs ». Je doute que vous parveniez à décider vos collègues profs, la direction et l’Inspection de quitter le cadre des classes d’âge et du sacro-saint avancement à l’ancienneté. Vous n’avez donc plus que la latitude de « bricoler dans votre coin ». Mais cela vous laisse quand même une marge de manœuvre, restreinte je l’admets, mais réelle !
Contrairement à ce qu’on a dû vous apprendre à l’IUFM et à toutes les sottises des « pédagogistes », vous devez IMPERATIVEMENT VOUS IMPOSER, marquer par tous les moyens (entrée en classe dans le calme, mise au silence, respect dû au prof, prise de parole contingentée etc…) qui dirige, qui est le patron en un mot qui commande dans la classe. Même les pires éléments n’aiment pas vivre dans une ambiance délétère et ne supportent pas forcément bien le manque de discipline et la pagaille (dont ils sont à l’origine d’ailleurs). Ne vous fiez pas aux apparences… S’ils refusent de travailler, chahutent ou ergotent à tout propos, c’est qu’ils vous cherchent et qu’ils veulent se rendre compte où sont les limites, quelle est la règle. Ils doivent ABSOLUMENT vous trouver. Ferme, résolu, inébranlable. L’enseignant doit être un modèle de solidité. Jamais faible, velléitaire ou laxiste. Ce n’est pas toujours facile, quelquefois il faut même un peu forcer sa nature, mais cela en vaut la peine, croyez-moi.
Essayez de bien cibler leur niveau scolaire général et surtout de leur donner des travaux à leur portée. Vous pourrez toujours remonter ensuite le niveau. Attention à ne pas placer la barre trop haute dès le départ…
N’ayez pas peur de jouer votre « Alain Decaux raconte… » en Histoire et même de faire en Géo des cours magistraux attrayants (illustrés de diapos, vidéos et autres documents…). Restez discret sur le sujet, la méthode « frontale » est très mal vue de la hiérarchie !!!
Pratiquez l’interrogation écrite, contrôlez systématiquement les acquis (ne serait-ce que pour ne pas rester dans le flou artistique !), notez sans complexe. SOYEZ SEVERE MAIS JUSTE !
Ne vous laissez jamais entrainer dans des discussions oiseuses avec les élèves.
Ne pratiquez ni le copinage ni la démagogie.
Veillez à votre tenue, apparence, maintien personnel. (Ni trop strict, ni trop débraillé).
Ne comptez que sur vous…
(En lisant mon livre, vous verrez ce qu’on peut attendre de la hiérarchie).
Vous parlez de « recherches en Education civique », cela sent ses méthodes dites « modernes » si peu efficaces. Sachez qu’il y a bien d’autres formes de travail que ces « fameuses recherches » que l’on préconisait déjà dans les années 70 (Pour la modernité, ils peuvent repasser…) Si l’enfant n’a pas les « pré-requis » culturels nécessaires, cette méthode revient à lui demander la lune. Et à votre niveau, il ne faut plus compter sur les parents pour faire la « recherche » à la place de l’enfant !
Notre métier s’apparente autant à celui du comédien qu’à celui du dompteur de fauves. Soyez les deux avec INTELLIGENCE…
Voilà quelques conseils d’un vieux dinosaure de l’enseignement (noté 20/20 par sa hiérarchie pourtant totalement opposée à ses méthodes. Cf mon livre) J’ai toujours pratiqué ainsi, en dehors de quelques parenthèses d’expérimentations peu probantes, et je n’ai jamais été débordé par aucune classe même dans les endroits les plus « sensibles ».
Bien conscient que cela nécessiterait plus ample développement, je vous souhaite beaucoup de courage.
PS : En un mot, allez voir « Entre les murs » et faîtes exactement tout le contraire de ce que pratique le pitoyable prof que vous y verrez !!!
Ce message a été lisu 455 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/hein.gif Quelles solutions? par Jean Kinzler (2008-11-30 19:44:01)
     images/icones/neutre.gif Quelles solutions... par Bernard Viallet (2008-12-01 19:25:42)
         images/icones/fleche2.gif Merci! par Jean Kinzler (2008-12-01 19:32:37)



7 liseurs actuellement sur le forum