[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par abbé Bernard Lucien (2008-02-07 21:28:46) Imprimer

1- Je crois en effet qu'il y a eu une sorte de sabotage concernant la diffusion de mon livre. Je crois cependant qu'il est possible de l'obtenir ou d'avoir les informations permettant de l'obtenir en écrivant directement à la revue La Nef.

2- La question étant principalement de théologie positive, c'est à dire de citations de textes, il m'est difficile de vous présenter en ce lieu et de tête une documentation qui occupe une quarantaine de pages dans le livre sur les degrés d'autorité du Magistère, s'ajoutant aux plus de cent pages de mon livre de 1984 sur l'infaillibilité du MOU.

3- Je ne puis donc que vous résumer le débat sans le documenter. Depuis toujours, on a cru dans l'Eglise que l'ensemble du Magistère existant sur la terre transmettait infailliblement le dépôt révélé, qu'il soit dispersé ou réuni en Concile. C'est précisément pour cela que les conciles ont été considérés comme exprimant infailliblement la doctrine révélée. Au XIX° siècle, cette doctrine toujours crue a été exprimée sous le nom d'infaillibilité du Magistère universel même ordinaire (donc que les évêques soient dispersés sur la terre ou réunis en concile et d'autre part qu'ils s'expriment sous forme de jugement solennel ou qu'ils se contentent de proposer telle doctrine comme révélée ou liée à la Révélation).

Ce point étant universellement acquis et tenu par tous (toujours et partout !), le concile Vatican I a en outre défini (au moins partiellement) le fait de l'infaillibilité du pape seul dans certaines circonstances.

L'erreur et d'ailleurs l'invention d'un certain nombre de traditionalistes qui veulent refuser tout l'enseignement de Vatican II et qui refusent le sédévacantisme ou la thèse de Cassiciacum a consisté à identifier d'une façon purement arbitraire la doctrine catholique sur le Magistère universel qui existe comme telle à chaque époque avec le critère a posteriori énoncé par st Vincent de Lérins selon lequel une doctrine qui a été crue toujours et partout (et par tous) est certainement catholique. Ce critère est vrai dans ce qu'il affirme mais il n'est pas nécessaire (parce que beaucoup de vérités ne sont d'abord qu'implicites) et d'autre part même en tant qu'il est vrai il ne s'identifie aucunement avec les conditions d'infaillibilité du Magistère universel.

Je suis désolé de ne pouvoir faire plus ici mais je crois avoir publié abondamment la documentation qui appuie ce que je viens de vous dire.
Ce message a été lisu 671 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/neutre.gif Toujours et partout... par alban de mun (2008-02-07 19:46:15)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par abbé Bernard Lucien (2008-02-07 21:28:46)



1 liseur actuellement sur le forum