[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Débat sur la Messe par XA (2006-07-09 14:07:54) Imprimer

Rappelons-le, le Forum Catholique accueillera ce lundi 10 juillet un nouveau débat.

Cela se passera ici même de 18 heures à 21 heures, en direct, heures auxquelles vous pourrez poser toutes vos questions aux intervenants, et débattre avec eux.

Vous trouverez ci-dessous une présentation de ce débat par MM. les abbés Héry et de Tanoüarn, que je tiens ici à remercier publiquement de leur confiance et de leur intérêt pour ce débat.

Les personnes qui le souhaitent peuvent dés à présent publier ici leurs questions, notamment celles qui, pour une raison ou une autre, ne seraient pas présentes aux heures dites.

Je termine ce message en rappelant qu'en aucun cas ce débat ne concerne la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X. Cela signifie qu'il n'est pas question ici d'aborder les positions de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, pas plus que nous ne saurions traiter de la question des relations de MM. les abbés Héry et de Tanoüarn avec la dite Fraternité. Ce n'est pas l'objet de ce débat.

Ad majorem Dei gloriam !
XA
_________________________________________________________
Internet et la Messe

Un chat sur la Messe ? n'est-ce pas une enormité ?
L'abbé Héry et l'abbé de Tanouarn ont accepté de relever le défi. Après avoir tenu ensemble, au centre Saint-Paul à Paris, une session de théologie qui a réuni quelque soixante personnes pendant une journée, sur un programme exigeant, ils ont tenu à intervenir, en écho, sur le forum catholique.
Pour polémiquer ? pour exclure ? pour se servir du net comme toile de fond d'enjeux qui, dans la réalité, ne seraient pas ceux de l'Eglise romaine ?
Rien de tout cela !


Le but de ce chat est de partager sereinement notre foi dans le mystère de l'eucharistie, en essayant d'aller toujours plus loin dans
l'explication, ou plutôt - et il y a une nuance - dans l'explicitation du mystère. Ne croyez pas qu'il n'y a rien à comprendre ! Rien n'est plus intelligent que la foi. Saint augustin avait saisi cela, lorsqu'il affirmait : "je ne cherche pas à comprendre pour croire. Je crois pour comprendre". C'est là toute la grandeur de la théologie, véritable sagesse, poème de grâce et de vérité, architecture de lumière, pour ceux qui, dans ce vaste monde, ne savent ni où poser les yeux ni où reposer leurs coeurs. Nous voulons, à travers vos questions, toutes vos questions, avancer ensemble vers une possession plus parfaite de cette beauté de la sainte Messe, qui, en vérité, sauvera le monde.
Qu'est-ce qu'ont souhaité défendre ceux que, toutes tendances confondues, on appelle les traditionnalistes ? "Sainteté, ils en ont fait un drapeau" disait le cardinal Seper, effrayé, au pape Paul VI, en parlant de la Messe traditionnelle. Cette Messe romaine est pourtant bien plus qu'un drapeau. Elle est le symbole vivant de l'ordre chrétien, d'un ordre qui n'est pas seulement une belle image ou une représentation, mais une réalité que l'on peut voir, comprendre et aimer, parce qu'on en partage mystérieusement la vertu.
Comment peut-on parler à son sujet d'un "véritable sacrifice" ? Comment peut-on comprendre que ce sacrifice véritable nous concilie la bienveillance de Dieu ? Comment imaginer la Présence réelle, en allant au-delà du simple acte de foi, c'est-à-dire en essayant de dépasser l'adhésion que nous avons donnée à notre catéchisme ?
A l'heure où le pape Benoit XVI nous exorte à "l'adoration", comme à l'attitude spirituelle la plus profitable, à l'heure où monseigneur Ranjith, secrétaire de la congrégation pour le culte divin, nous rappelle (c'est dans le journal La Croix ces derniers jours) que "le missel de Saint Pie V n'est pas hors-la-loi" et que "nous attendons que le pape nous donne ses indications à ce sujet", alors qu'un document romain est annoncé pour le mois d'octobre, il nous a paru particulièrement opportun de revenir sur la messe traditionnelle, la puissance de son rite, la vérité de son expression et les perspectives d'avenir qui s'ouvrent à l'Eglise de Dieu, si elle accepte de reconnaître le "droit de citoyenneté" de cette liturgie romaine, proscrite il y a encore quelques années.

Abbé Christophe Héry, abbé Guillaume de Tanoüarn.
Ce message a été lisu 1126 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/info2.gif Débat sur la Messe par XA (2006-07-09 14:07:54)



4 liseurs actuellement sur le forum