[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Réponse aux questions sur le dialogue entre l'Eglise et les musulmans par Père Michel Lelong (2007-01-29 18:52:41) Imprimer

Depuis l'origine, l'Eglise annonce le mystère du Christ. Elle l'a fait et continue à le faire en rencontrant des peuples, des cultures, des civilisations très divers.
Cela a commencé quand l'Eglise a dû se situer par rapport au judaïsme, avec le premier concile de Jérusalem qui a affirmé une rupture entre l'Ancien et le Nouveau Testament.
Par la suite, au cours des siècles, la prédication évangélique a rencontré la culture grecque, la civilisation arabe, la Renaissance, le siècle des Lumières, le Nouveau Monde, l'Afrique et l'Asie avec les civilisations de tous ces peuples.
Elle a toujours cherché à annoncer l'Evangile et les mystères du Christ en tenant compte des peuples et des cultures qu'Elle rencontrait, et déjà les pères de l'Eglise ont dit qu'il y avait dans ces peuples des valeurs spirituelles auxquelles l'Eglise devait être attentive.

On pourrait citer de nombreux exemples : au XIe siècle déjà, le pape Grégoire VII écrivit à un émir musulman :
Nous nous devons mutuellement la Charité puisque nous reconnaissons et confessons, de façon différente il est vrai, le Dieu unique que nous louons et vénérons chaque jour comme créateur des siècles et Maître de ce monde.

Beaucoup plus près de nous, le pape Pie XII, dans l'encyclique Evangelii praecones affirmait que les missionnaires catholiques doivent être attentifs et respectueux envers les valeurs des civilisations et des peuples auxquels ils sont envoyés, afin de pouvoir annoncer les mystères du Christ dans un langage accessible à ces peuples.

Le problème des relations entre l'Eglise catholique et les autres religions ne date donc pas du concile Vatican II, mais il est vrai que celui-ci l'a abordé d'une façon nouvelle en prenant en compte les relations qui existent de plus en plus entre les peuples. Dans sa déclaration Nostra Aetate, le concile Vatican II s'est également inspiré des travaux faits depuis un siècle par de nombreux universitaires et théologiens, spécialistes de l'Islam. L'un des plus célèbres est Louis Gardet, philosophe thomiste, islamologue, et disciple du père de Foucauld dont les travaux sur l'Islam sont très importants pour l'Eglise.

La question qui se pose aujourd'hui est de savoir si oui ou non, depuis Vatican II, le magistère de l'Eglise a radicalement modifié l'enseignement de la Foi catholique en ce qui concerne les relations avec les autres croyants, en particulier les musulmans ?
Certains le disent : pour eux, les déclarations conciliaires sur l'Islam constituent une totale nouveauté, une rupture, par rapport à la doctrine enseignée jusque là par le Saint Siège.
Parmi ceux qui soutiennent cette thèse, les uns semblent croire que l'Eglise a commencé avec Vatican II et ils rejettent le concile de Trente, le Syllabus, l'Infaillibilité telle qu'elle fut définie par le concile Vatican I.
Pour d'autres au contraire, en particulier Mgr Lefebvre et la FSSPX, c'est Vatican II qu'il faut contester car, affirment-ils, sur des points essentiels, il s'est éloigné de l'authentique Tradition transmise depuis les apôtres.

Il est bien entendu normal et sain qu'un libre débat existe dans l'Eglise, mais l'important est que chacun se souvienne des leçons du passé : depuis 20 siècles, l'histoire nous apprend que si légitime qu'elle soit, "les contestations au sein de la Catholicité ne peuvent être fécondes que si elles restent arrimées à la barque de Pierre et de ses successeurs comme l'écrivait un jour l'ambassadeur de France Gilbert Pérol.
A cet égard, la position de l'Eglise catholique envers l'Islam a été parfaitement définie par le pape Benoit XVI dans son discours du 25 septembre 2006 à Rome.
Comme on le sait, le Saint Père insiste sur la nécessité d'interpréter les enseignements du concile Vatican II à la lumière de la Tradition. Cela vaut dans tous les domaines, y compris en ce qui concerne les relations entre l'Eglise catholique et la religion musulmane.
Ce message a été lisu 1179 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/neutre.gif Réponse aux questions sur le dialogue entre l'Eglise et les musulmans par Père Michel Lelong (2007-01-29 18:52:41)
     images/icones/hein.gif Mais alors le dialogue chrétien-chrétien par JacqHou (2007-01-29 19:12:55)



2 liseurs actuellement sur le forum