[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Conditions pour le dialogue entre catholiques par Debrose (2007-01-28 15:24:50) Imprimer

Ne pensez-vous pas que la difficulté du dialogue entre catholiques vient de la tendance générale au narcissisme qui amène les « traditionalistes » aussi bien que les « conciliaires » à se poser chacun de leur côté comme les seuls « vrais fidèles »?

Pour ce qui nous concerne, et quelle que soit la richesse de la messe de St Pie V, il me semble nécessaire, pour éviter d’en faire une idole, de faire les constats d’évidence suivants:


Elle a été définie au XVIe siècle, ce qui signifie que l’Eglise a pratiqué, pendant plus de mille ans, d’autres manières de célébrer l’eucharistie, ce qui ne l’a pas empêchée d’engendrer des saints.

Elle a été dite, jusqu’au concile Vatican II, par tous les prêtres de tous les pays du monde y compris, par conséquent, ceux dont nous considérons qu’ils ont mené l’Eglise sur des voies autres que celles de la vérité; ceci signifie qu’elle n’a pas, à elle seule, la vertu de maintenir ceux qui y sont fidèles dans la droite ligne de l’évangile.

Au dernier jugement, il sera question de l’amour que chacun aura donné ou pas donné et pas du tout de la liturgie à laquelle il a participé ou des dogmes auxquels il aura cru ou pas cru. Jésus, pour bien ancrer ceci dans notre tête, a donné à un docteur, en modèle d’accomplissement du plus grand commandement la loi, un samaritain, c’est-à-dire un hérétique.


Ne pensez-vous pas que de nous souvenir de ceci permettrait un dialogue apaisé ?

Respectueusement







Ce message a été lisu 833 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/hein.gif Conditions pour le dialogue entre catholiques par Debrose (2007-01-28 15:24:50)



3 liseurs actuellement sur le forum