[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Une République catholique? par Feunteun (2007-01-23 18:54:30) Imprimer

Ayant lu vos deux journaux de bord T d'O 1 et T d' O 2(bientot le troisième de ce triptyque),je voudrai vous remercier Monsieur Dantec du courage dont vous faites preuve lorsque vous n'hésitez pas à pourfendre une multitude d'idées reçues dispersées à tout vent par les armes médiatiques et institutionnelles du politiquement correct.

"C'est approuver l'erreur de ne point la combattre,c'est opprimer la vérité de ne point la défendre".
Gratien,Décret.

L'esprit d'interrogation a été couché comme le blé sous la faux de la pensée formatée...Le 21è siècle?Epoque de la paralysie de la Foi et de la Raison.O Jeunesse de France pourquoi désertez-vous les places de l'Histoire,des Lettres,des Arts?Colloques gratuits pour les étudiants,café où intervenants des ramures de la Culture présentent leurs travaux respectifs,associations du patrimoine battant des ailes faute de renouvellement,bénévolat des jeunes en berne...Bien de ces moments enrichissants intellectuellement ne sont plus que rencontres entre gens agés comme j'ai pu le constater moult fois.Les forges de la critique tournent à vide faute d'une passation du flambeau Savoir et Servir à une nouvelle génération réellement absente.

Aussi bien qu'appréciant un langage chaste;épuré de mots familiers et grossiers,oui il faut bien en convenir cela ne suffit plus.Laissons le son des violons,des flutes,de la harpe...de coté,sortons vite mille Tonnerres de Brest,la grosse caisse,le son vif du clairon,le cor de chasse dont les notes se répercutent au loin en de vastes échos.Il y a urgence en face de cette France qui coule,agonise,rongée par les maux des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 Aout 1789 et donc par conséquence,du fait de sa sortie du lien sacré entre Dieu et le souverain de 496,au moment où celui-ci reconnait une royauté supérieure à celle terrestre qui est à l'origine de cette dernière.

"Je reconnais volontiers que la démocratie française,cette grande débauchée,qui n'a rien ménagé,rien respecté,rien épargné,ne mérite guère d'etre ménagée et qu'on est en droit de la traiter comme les débauchées,en la mettant à l'hopital."

M.de Montalembert.Les Interets catholiques au 19 è siècle,1858.

Après je serai plutot d'avis que la tempete salutaire véhiculée par votre écriture crue(euh,d'une crudité inopportune renvoyant aux délectations outrancières de romans impudiques actuels)devrait parfois laisser place à un silence radical,comme un mot d'esprit judicieusement bien placé,une boutade vive et tranchante.Il y aurait un effet spectaculaire obtenu ainsi,une surprise si totale par son effet "diable sortant de sa boite",que l'assertion proposée irait droit au coeur et à la conscience du lecteur,qui,bousculé dans ses fondements UMPS et Cies s'en irait creuser la chose dans le calme studieux d'une bibliothèque,auprès d'érudits...et qui sait dans ces "Déserts monastiques" si bénéfiques à l'ame,en ces endroits bénis,dépouillés de la vanité humaine.

"On ne comprend rien à la civilisation moderne si l'on admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toutes espèces de vie intérieure."

G.Bernanos.La France contre les robots.1947.

N-B:je me permets d'esquiver cette impression.Le lecteur que je suis peut avoir tort.

Merci aux deux partis en présence:l'écrivain et le Forum catholique,pour cette possibilité d'une aire de discussion pouvant etre jubilatoire(aussi enlevée que les tirades de Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand à propos de son fameux nez).

Voici ma question:
Si l'on compare la France à une Maison(j'ai pu prendre connaissance de l'article du Point de ce mois-ci où vous développiez votre conception de la démocratie),que pensez-vous de la pertinence et donc de son actualité pour notre 21è siècle,de la République autoritaire du Président Garcia Moreno(1821-1875),qui contrairement à notre République,repose sur des fondements stables*,sachant que tous sont bien moisis du faite d'une République reniant le Christ-Roi,et donc sabotant toute véritable reconstruction honnete si l'on ne sépare pas des dogmes Liberté,Egalité,Fraternité qui lui tiennent lieu d'Alpha et d'Oméga,aux dépens du Salut de l'homme et du bien commun?

"Veritas liberabit vos."Evangile selon saint-Jean,7,32.
.


*ordre social fondé sur la roche de l'Eglise dont l'auteur est le Christ;pilier et soutien de la nationalité,consécration de la Nation au Sacré-Coeur (1874),droit de vote accordé aux seuls catholiques;fameuse Charte noire pour les adversaires libéraux.En fait une République ferme vouée aux gémonies par ceux-ci qui la qualifie d'etre une autocratie,une tyrannie affreuse...Cependant lorsque l'on dresse l'organigramme de ce régime,bien que le Président possède un vaste pouvoir celui-ci est contrecarré par le Conseil d'Etat et le Congrès=Parlement+Sénat qui peut le mettre en accusation durant son mandat ou les deux années suivantes).

Cf.TAPIE.V-L.Histoire de l'Amérique latine au 19è siècle,éd.Aubier,1944,Paris.

BERTHE.R-P.A.Garcia Moreno.Président de l'Equateur.Vengeur du droit chrétien(1821-1875),3è éd.,T1 et T2,1888,Paris.

La devise du Président,véritable programme réformateur pour le développement global de son pays,est:"Liberté pour tous et pour tout,excepté pour le mal et les malfaiteurs."
Maxime plus qu'adéquate au vue de la situation de ce pays à cet époque où anarchie et voracité du pouvoir des clubs ont cours.

Assassiné le 6 Aout 1875,G.Moreno meurt en s'écriant:"Dios no muere!"
Léon 13:"Le modèle d'un Etat chrétien."

Pie 9 dans une adresse publique à Rome,le 20 Septembre 1875:"(...)Pour Pie 9,aussi,la mort de Garcia Moreno est la mort d'un martyr."Extraits de l'article de Mr Gary Potter,de la revue québécoise(?)"Michael"Mars-Avril 2004.



Je vous remercie d'avance de votre réponse,vous souhaitant bonne continuation pour vos ouvrages ultérieurs.Que Dieu vous bénisse et que le Saint-Esprit,Esprit de Vérité vous inspire pour éclairer nos contemporains du véritable combat à mener:celui du Bien contre le Mal.

"Si ce n'est pas Dieu qui batit la cité c'est en vain que travaillent ceux qui la construisent".

Denys l'Aréopagite.
Ce message a été lisu 920 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/sacrecoeur.gif Une République catholique? par Feunteun (2007-01-23 18:54:30)
     images/icones/croix.gif L'autorité garante des libertés par Maurice G. Dantec (2007-01-25 21:55:51)
         images/icones/bravo.gif Précision. par Feunteun (2007-01-25 22:40:46)



2 liseurs actuellement sur le forum