[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Inversion des fins du mariage ? par Candidus (2020-12-16 02:02:32) Imprimer

Permettez-moi de citer un paragraphe tiré d'une publication de la FSSPX sur le thème de l'inversion des fins du mariages. Cette inversion aurait été réalisée à la faveur du concile Vatican II et du code de droit canonique de 1983. Votre opinion sur ce sujet, s'il vous plaît ? Merci

Le Concile s’est abstenu de rappeler que la procréation était la fin primaire du mariage. Il s’est contenté de dire : « Le mariage et l’amour conjugal sont ordonnés par leur caractère propre à la procréation et à l’éducation (…) sans sous-estimer pour autant les autres fins du mariage ». Le verbe posthabere, traduit ici par sous-estimer, signifie faire passer au second plan. C’est dans le même esprit que le Code de droit canonique de 1983 écrit au canon 1055 que le mariage est ordonné « au bien des conjoints ainsi qu’à la génération et à l’éducation des enfants ». Le Code de 1917 disait au contraire avec clarté au canon 1013 : « La fin primaire du mariage est la procréation et l’éducation des enfants ; la fin secondaire est l’aide mutuelle et le remède à la concupiscence ». Commentateur officiel du nouveau Code, le chanoine Roger Paralieu relève : « Ceci suppose un changement radical avec la doctrine enseignée jusqu’à Vatican II, où l’on établissait une hiérarchie des fins du mariage. Le Concile s’est refusé à établir cette hiérarchie ; le texte du Code est la conséquence de cette position conciliaire » (Roger Paralieu, Guide pratique du Code de droit canonique, éditions Tardy, 1985, p.?316.)
Ce message a été lisu 505 fois
  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/neutre.gif Inversion des fins du mariage ? par Candidus (2020-12-16 02:02:32)
     images/icones/neutre.gif Question annexe par Candidus (2020-12-17 12:13:31)



3 liseurs actuellement sur le forum