[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Témoignage par Stéphane Mercier (2018-07-02 21:18:26) Imprimer

Rendre témoignage? oui, bien sûr, mais ça a un prix :-) D'où votre précision: "efficacement". Difficile de répondre. Je ne sais pas ce qui serait une stratégie efficace: même ceux qui pensent selon le bon sens ont tellement peur d'être écrasés par le rouleau compresseur de la bienpensance qu'ils y réfléchissent à deux fois avant de suggérer timidement un témoignage de foi. Et c'est bien normal: quand vous avez une famille à nourrir, une imprudence inutile n'est pas en phase avec votre devoir d'état.
Le problème vient du milieu général. Quand les prêtres sont à ce point honteux de leur identité qu'ils délaissent la soutane, le clergyman et même le col romain, il y a fort à craindre que, dans son élément humain, même l'Église a abandonné le bon combat.

*

L'asservissement à la culture de mort se présente différemment en France et en Belgique. Parce que les Français et les Belges sont très différents, pour le meilleur et pour le pire. Au risque de la caricature, je dirais ceci:

- le beau côté du Français, c'est qu'il va se battre pour ce qui lui tient à coeur;
- le mauvais côté, c'est que quand les méchants prennent le dessus, la bataille tourne au règlement de comptes, et la guillotine tourne à plein régime.

- le beau côté du Belge, c'est qu'il n'aime pas faire la révolution;
- le mauvais côté, c'est qu'il bougonne quand quelque chose lui déplaît, mais ne se bouge pas pour faire changer les choses. Comme le disait notre bon roi Lépold II, les Belges sont des ronchons.

De part et d'autre de la frontière, le matérialisme athée a si bien progressé que la situation paraît humainement perdue. Songez que, dans le département de philosophie de mon Université "catholique", le président était un défroqué, un prof est un militant socialiste homosexuel, un autre un darwinien fanatique, il y a aussi la juive laïque adepte du gender, la féministe idéologique, l'hégélien lâche, le néo-marxiste de l'École de Francfort, etc.
Le catholique n'était représenté, en dehors de moi, que par un professeur émérite. Le seul du département de philosophie a m'avoir soutenu, d'ailleurs.

Je ne sais pas comment les choses se présentent dans une université française typique, mais vous voyez qu'en Belgique, la situation est pour le moins préoccupante.
Ce message a été lisu 126 fois
  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/hein.gif Témoignage à l'Université par Peregrinus (2018-07-02 20:47:22)
     images/icones/neutre.gif Témoignage par Stéphane Mercier (2018-07-02 21:18:26)



3 liseurs actuellement sur le forum