[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Du ciselage au desséchement ? par Yves Daoudal (2018-05-27 17:45:16) Imprimer

Je me permets de reproduire ici les deux objections que j'avais faites dans ma recension de votre "Petit trésor" dans Reconquête, souhaitant avoir votre réaction.


Si la pétrification de la doctrine en formules ciselées a produit bien des pierres précieuses, il y a eu dans le même temps un dessèchement (quand on pense à la sève de la catéchèse des pères de l’Eglise) accompagné de l’influence diffuse d’une ambiance plus ou moins « janséniste » (de ce « jansénisme » qui s’est répandu y compris chez les anti-jansénistes). Ainsi plus que de l’amour de Dieu est-il question du péché. Du péché présenté de façon obsédante comme effroyable, épouvantable, de sorte que la vie chrétienne consiste essentiellement à « éviter le péché ». Et pourtant non. La vie chrétienne consiste à chercher Dieu puisqu’on « l’aime plus que tout », à chercher toujours le visage de Dieu, avec les yeux toujours tournés vers le Seigneur, comme disent les psaumes, et pour cela à suivre le Christ et donc agir comme lui : « quaerere Deum », « sequela Christi », ces deux expressions essentielles ne figurent pas dans les catéchismes… De même, la joie du salut n’apparaît guère, comme si la liturgie ne résonnait plus des Jubilate et Exsultate…

De même, l’ecclésiologie s’est tellement desséchée qu’on en est venu à ne voir en l’Eglise qu’une « société ». Et les catéchismes insistent lourdement. Pourtant si l’Eglise est sainte ce n’est pas en tant que société, puisqu’elle est une société de pécheurs. L’Eglise c’est d’abord un mystère, « c’est Jésus-Christ répandu et communiqué, c’est Jésus-Christ tout entier, c’est Jésus-Christ homme parfait, Jésus-Christ dans sa plénitude », disait Bossuet qui n’a semble-t-il rien mis de cela dans son propre catéchisme, ni que l’Eglise est l’épouse de Jésus-Christ, comme il l’explique ensuite. Et l’Eglise est un « peuple » avant d’être une société, comme le disait le catéchisme du concile de Trente citant saint Augustin. « Louange à Dieu pour l’enchaînement de ces vérités toujours adorables », terminait Bossuet. Mais les enfants apprenaient seulement à obéir au curé qui obéit à l’évêque qui obéit au pape…

Ce message a été lisu 237 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/hein.gif Du ciselage au desséchement ? par Yves Daoudal (2018-05-27 17:45:16)



1 liseur actuellement sur le forum