[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par abbé Michel Viot (2018-05-24 19:02:48) Imprimer

Pour moi il est clair que la ou les crises que subit l'Eglise viennent de l'indigence ou de la sottise de la foi des chrétiens. La franc-maçonnerie n'a rien à voir dans ces crises.

Ensuite, il faut savoir qu'il existe deux grandes familles de francs-maçons: les francs-maçons réguliers, qui s'en tiennent aux constitutions d'Anderson dans leurs deux éditions de 1723 et 1738, lesquels sont reconnus comme frères par la Grande Loge Unie d'Angleterre, la plus ancienne des obédiences maçonniques. Cette franc-maçonnerie régulière n'accepte en son sein que des personnes croyantes en Dieu et en sa volonté révélée. Enfin, une seule obédience par pays peut prétendre à la régularité. En France, c'est la Grande Loge Nationale Française (GLNF). Toutes les autres associations "maçonniques" sont irrégulières, et souvent, ont agi contre l'Eglise catholique - le Grand Orient de France en particulier, surtout à partir de 1877 quand il a renoncé à la croyance en Dieu et de ce fait à la régularité maçonnique. Enfin, les bulles et encycliques d'excommunication ont certes frappé indistinctement tous les francs-maçons, mais le nouveau code de droit canon de 1983 n'évoque plus la franc-maçonnerie mais uniquement les associations hostiles à l'Eglise. Le cardinal Ratzinger, ayant à l'époque précisé que cette omission ne modifiait pas l'opinion défavorable que l'Eglise avait de la franc-maçonnerie, a rappelé que l'excommunication était maintenue pour quiconque appartenait à une association hostile à l'Eglise, et que pour ce qui regardait la franc-maçonnerie, l'adhésion était qualifiée de péché grave qui éloignait de l’eucharistie. Ce qui signifie, si l'on consulte la jurisprudence et les canonistes, qu'un catholique ne peut toujours pas être franc maçon. S'il l'était cependant, il serait privé d'eucharistie mais pas excommunié. Autrement dit, il serait dans la position d'un divorcé remarié. En revanche, s'il appartient à une obédience maçonnique ouvertement hostile à l'Eglise catholique, il est excommunié latae sententiae.
Ce message a été lisu 355 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/tao.gif La franc-maçonnerie, la société, l'Église par Chicoutimi (2018-05-23 00:53:18)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par abbé Michel Viot (2018-05-24 19:02:48)



5 liseurs actuellement sur le forum