[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Abbé Claude Barthe (2015-10-19 19:48:10) Imprimer

Le choix de Bergoglio après Ratzinger s’explique largement par le sentiment d’échec final du pontifical précédent : fuites vaticanes et autres affaires pénibles, impression d’impuissance du pape, démission. On a certes voulu un pape réformateur, notamment de la Curie, mais sans préciser de programme de réformes (en fait, le concurrent de Bergoglio, Scola, eût été le cardinal le plus capable pour réaliser une modernisation efficace du gouvernement romain, mais il avait d’autres handicaps), et on voulait un pape qui ait de l’autorité, mais sans préciser en quel sens. Le cardinal Bergoglio répondait aux deux demandes, et qui plus est au flou des finalités, ce qui était particulièrement rassembleur. On dit en riant à Rome que le pape Ratzinger avait un programme – un encadrement du Concile et une restauration de la liturgie – mais pas de volonté politique, et que le pape Bergoglio a une volonté politique mais pas de programme. Mais je sais que je ne réponds que très imparfaitement à votre question.
Ce message a été lisu 479 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/vatican.gif Relativisme par Toussaint (2015-10-19 17:32:01)
     images/icones/neutre.gif Ou politique par Abbé Claude Barthe (2015-10-19 18:53:42)
         images/icones/neutre.gif [réponse] par Garlon (2015-10-19 19:24:26)
             images/icones/neutre.gif [réponse] par Abbé Claude Barthe (2015-10-19 19:48:10)
                 images/icones/neutre.gif [réponse] par Garlon (2015-10-19 20:57:35)
                     images/icones/neutre.gif Je distinque par Abbé Claude Barthe (2015-10-19 21:55:41)



7 liseurs actuellement sur le forum