[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

La distinction ne joue pas par jl d'André (2009-11-27 21:43:15) Imprimer

Certes, il peut dans certains cas être légitime de forcer quelqu'un à agir contre sa volonté, mais jamais de le forcer à agir contre sa conscience.

Mais ce n'est pas cela qui est en question !

La distinction entre agir comme on veut et agir selon sa conscience ne joue plus lorsqu'il s'agit non plus d'être forcé d'agir, mais d'être empêché d'agir, du moins au for externe qui est le seul qui nous intéresse.

Bien sûr on préférera toujours en conscience manifester publiquement sa religion plutôt que de se contenter de la pratiquer en privé, mais il s'agit d'une préférence et non d'une obligation au sens strict. Par conséquent on ne viole en rien la conscience des infidèles en réprimant les manifestations extérieures publiques de leur fausse religion.

On peut retourner le problème dans tous les sens, Dignitatis Humanae qui prétend le contraire, en étendant au for externe l'immunité de contrainte qui avait toujours été admise par l'Eglise, contredit l'enseignement infaillible des papes précédents, mais fort heureusement sans y engager l'infaillibilité du magistère.
Ce message a été lisu 607 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/vatican.gif Condamnation infaillible de la Liberté Religieuse par Quanta Cura par jl d'André (2009-11-12 13:19:20)
     images/icones/fleche2.gif [réponse] par Révérend Père Louis-Marie de Blignières (2009-11-27 18:23:09)
         images/icones/fleche3.gif La distinction ne joue pas par jl d'André (2009-11-27 21:43:15)
             images/icones/1n.gif Préférence et obligation par Thomas (2009-11-28 14:49:09)
                 images/icones/1a.gif Non ! par jl d'André (2009-11-29 18:12:08)



7 liseurs actuellement sur le forum