[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Marc Levatois (2009-05-25 21:33:55) Imprimer

Merci de cette nouvelle et importante question. Pour moi - mais je n’ai pas de prétentions en ce domaine - la grande nouveauté du motu proprio de 2007 a été l’affirmation de la non-interdiction de la liturgie traditionnelle qui, en droit, n’a jamais cessé alors d’être la liturgie de l’Eglise. C’est un point essentiel si on a un peu connu les indécisions des années quatre-vingt, sans parler des discours musclés des années soixante-dix. Il faut aussi souligner que, pour la récitation privée, l’ancien office et le nouveau sont maintenant à rang égal, même si la longueur du bréviaire romain limite sa diffusion dans le clergé.

Ce à quoi nous allons assister et surtout ce qu’il faut faire me paraissent totalement hors de mes compétences. Une pratique de coexistence des deux formes du rite romain se met en place actuellement dans des églises dont le nombre croît ; c’est une constatation. Si on fait référence à la pensée du cardinal Ratzinger avant son élection au Souverain Pontificat, il est sûr que la perspective d’une réunification du rite romain est envisagée. Qu’en est-il depuis 2005 ? En quel sens peut-on interpréter, dans cette perspective, le motu proprio de juillet 2007 ? Je ne saurai le dire.

J’espère ne pas vous avoir déçu. Bien cordialement. Marc Levatois
Ce message a été lisu 542 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/hein.gif Quelle avenir voyez-vous concernant la question liturgique ? par Athanase (2009-05-25 18:12:01)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par Marc Levatois (2009-05-25 21:33:55)



6 liseurs actuellement sur le forum