[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Marc Levatois (2009-05-25 21:01:28) Imprimer

Merci de votre question.

L’expression que vous citez apparaît sous la plume des continuateurs de l’Histoire du vandalisme de Louis Réau, au sujet des travaux des années soixante. Le coût de ces travaux n’a pas été évalué ; celui des destructions non plus.

En France, le clergé n’est, dans le cas général, qu’affectataire des bâtiments de l’église et non propriétaire du mobilier existant avant 1905. Les municipalités ont donc un droit de regard théorique sur le mobilier des églises. Ce droit est nuancé par l’absence, dans la quasi-totalité des cas, des inventaires prévus par la loi de Séparation, mesures vexatoires et profanatrices, occasion de violences et assez tôt abandonnés dans un esprit de conciliation. De plus, il y a eu convergence, dans les années soixante, entre les projets liturgiques du clergé et les conceptions minimalistes des restaurations de l’époque. C’est ce que souligne l’Histoire du vandalisme.
Parallèlement, le décor intérieur existant des églises n’a fait que récemment l’objet d’un intérêt artistique de premier ordre. Il a fallu attendre le début des années quatre-vingt, à Paris, pour voir une mission photographique systématique dans les églises paroissiales. Le souvenir de l’état antérieur aux transformations post-conciliaires a souvent été perdu.

Bien cordialement. Marc Levatois

Ce message a été lisu 528 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/hein.gif Coûteux travaux d'enlaidissement par GDB (2009-05-25 12:12:44)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par Marc Levatois (2009-05-25 21:01:28)



8 liseurs actuellement sur le forum