[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

[réponse] par Philippe Pichot-Bravard (2009-02-11 20:11:34) Imprimer

Napoléon III n'a pas été un défenseur exemplaire des Etats pontificaux, loin s'en faut. Très favorable à la cause italienne, à laquelle il avait apporté sa contribution en 1831 lors de l'insurrection essuyée par Grégoire XVI, il a contribué à les fragiliser en apportant son soutien au Piémont en 1859 et en ne faisant pas respecter l'armistice de Villafranca qui prévoyait de restituer au Pape tous ses Etats. Le petit ouvrage publié à la demande de Napoléon III par M de La Guerronnière sur la question italienne montre bien que l'Empereur n'est pas très favorable aux Etats pontificaux. Cependant Napoléon III souhaite conserver au pape la souveraineté d'un petit Etat comprenant Rome et ses abords immédiats, position assez peu réaliste, en ce que on imagine mal l'unité italienne se faire sans Rome. Napoléon III est soucieux de ménager l'opinion catholique. Il faut également tenir compte de l'influence de l'impératrice, très catholique. En 1867, lorsque ce qui reste des Etats pontificaux est menacé par les Chemises rouges, il envoie donc un corps expéditionnaire qui aide les zouaves pontificaux à remporter la victoire de Mentana. A partir de cette date, l'Empereur compte au rang des défenseurs des Etats pontificaux qu'il a auparavant contribué à affaiblir. Son intervention leur permet de survivre trois ans et permet la réunion du premier concile du Vatican.
Ce message a été lisu 459 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/hein.gif Rôle de Napoleon III dans la protection des Etats Pontificaux par Carbuccia (2009-02-11 08:48:49)
     images/icones/neutre.gif [réponse] par Philippe Pichot-Bravard (2009-02-11 20:11:34)



5 liseurs actuellement sur le forum