[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

Mgr Lefebvre, Maurras et l'Action française par Une Ame (2008-04-11 22:50:49) Imprimer

Cher Monsieur,

la récente recension de votre livre dans La Croix, citée ici, comporte la phrase suivante :

Mgr Lefebvre subit l’influence de la pensée de Maurras et de l’Action française au Séminaire français de Rome, par l’intermédiaire du supérieur, le P. Le Floch.



J'imagine que cette recension vous est fidèle. Pourriez-vous nous expliquer quelle sont selon vous les influences visibles de Maurras et de l'Action française sur Mgr Lefèbvre ? Quelles sont les erreurs de Maurras qu'il aurait fait siennes ?

Pour sa part, voici, lors d'une conférence donnée à Montréal en 1982, comment il présentait la chose :

Or, pendant ces années de séminaire, se sont passées des choses tragiques, qui me rappellent exactement tout ce que je vis depuis le Concile. Je suis pratiquement dans la même situation dans laquelle se trouvait notre supérieur de séminaire à ce moment-là : le père Le Floch, qui a été supérieur du séminaire français de Rome pendant trente ans. C'était un homme très digne, un Breton, fort et ferme dans sa foi comme le granit de Bretagne. Il nous apprenait les encycliques des papes et ce qu'était le modernisme condamné par saint Pie X, les erreurs modernes condamnées par Léon XIII, ce qu'était le libéralisme condamné par Pie IX. Et nous aimions notre père Le Floch. Nous y étions très attachés.

Mais sa fermeté dans la doctrine, dans la Tradition, déplaisait aux progressistes évidemment. Il y avait déjà des progressistes en ce temps, puisque les papes les condamnaient. Il déplaisait non seulement aux progressistes, mais aussi au gouvernement français. Le gouvernement français avait peur que par l'intermédiaire du père Le Floch et par cette formation donnée aux séminaristes, des évêques traditionalistes viennent s'implanter en France et donnent à l'Église de France un climat traditionnel et évidemment anti-libéral. Or, le gouvernement français était maçonnique et, par conséquent, fondamentalement libéral et effrayé à la pensée que des évêques non libéraux puissent prendre les postes les plus importants. Des pressions ont été exercées sur le pape, pour éliminer le père Le Floch. C'est Francisque Gay, futur leader du M.R.P., qui a été chargé de cette opération. Il est descendu à Rome et est allé faire pression sur le pape Pie XI, dénonçant le père Le Floch comme étant, soi-disant, d'Action française, et un homme politique apprenant aux séminaristes à être des membres de l'Action française.

Tout cela n'était que mensonge. Pendant trois ans, j'ai entendu le père Le Floch dans ses conférences spirituelles. Jamais il ne nous a parlé de l'Action française.

C'est ainsi que l'on me dit maintenant : « Vous étiez autrefois membre de l'Action française ». Je n'ai jamais été membre de l'Action française.

Évidemment on dit que nous sommes membres de l'Action française, des nazis, des fascistes, tout ce que l'on peut nous accoler comme étiquettes péjoratives, parce que nous sommes antirévolutionnaires et antilibéraux.

Alors une enquête a été faite : le cardinal archevêque de Milan a été envoyé sur place. Ce n'était pas le moindre des cardinaux. Bénédictin, homme d'une grande sainteté et d'une grande intelligence, il a été désigné par le pape Pie XI pour enquêter au séminaire français pour voir si ce que disait Francisque Gay était exact ou non. L'enquête a eu lieu. Le résultat a été : le séminaire français fonctionne parfaitement bien sous la direction du père Le Floch. Nous n'avons absolument rien à reprocher au supérieur du séminaire.

Eh bien, cela n'a pas suffi!

Trois mois après, nouvelle enquête, avec cette fois l'ordre d'en finir avec le père Le Floch. La nouvelle enquête a été faite par un membre des Congrégations romaines qui a conclu en effet que le père Le Floch était ami de l'Action française, qu'il était dangereux pour le séminaire et qu'il fallait lui demander sa démission. Ce qui a été fait. En 1926, le Saint-Siège a demandé au père Le Floch de bien vouloir quitter la direction du séminaire français. Nous étions navrés. Le père Le Floch n'a jamais été un homme politique. C'était un homme traditionnel, attaché à la doctrine de l'Église, des papes, grand ami du pape Pie X qui avait une immense confiance en lui. Et, précisément, parce qu'il était un ami du pape Pie X, alors il était l'ennemi des progressistes.

Et puis, à cette époque où j'étais au séminaire français, non seulement le père Le Floch a été attaqué, mais aussi le cardinal Billot, théologien de première valeur, aujourd'hui encore réputé et étudié dans nos séminaires. Monseigneur Billot, cardinal de la sainte Église, a été déposé. On lui a enlevé la pourpre et on l'a envoyé en pénitence, tout près d'Albano, à Castelgandolfo dans la maison des jésuites, avec interdiction de sortir, sous prétexte qu'il avait des liaisons avec l'Action française. De fait, le cardinal Billot n'était pas d'Action française, mais il estimait la personne de Maurras et l'avait cité dans ses livres de théologie. Par exemple, dans le second livre de l'Église De Ecclesia, le cardinal Billot a fait toute une magnifique étude sur le libéralisme, où, en notes, il a fait quelques citations de Maurras. Alors c'était un péché mortel. Ils ont trouvé cela pour déposer le cardinal Billot. Ce n'est pas une petite chose, un des plus grands théologiens de son époque, déposé comme cardinal, réduit à l'état de simple prêtre, car il n'était pas évêque. (A ce moment-là, il y avait encore des cardinaux diacres). C'était déjà la persécution.



Bien à vous
Une Ame

Ce message a été lisu 1358 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/neutre.gif Mgr Lefebvre, Maurras et l'Action française par Une Ame (2008-04-11 22:50:49)
     images/icones/fleche3.gif [réponse] par Nicolas Senèze (2008-04-23 18:45:05)
         images/icones/heho.gif Attention ! par Azerty (2008-04-23 18:56:58)
             images/icones/neutre.gif [réponse] par Nicolas Senèze (2008-04-23 18:58:21)
                 images/icones/1f.gif Vous détournez … par Azerty (2008-04-23 19:54:09)
         images/icones/neutre.gif Merci de votre réponse. par Une Ame (2008-04-23 20:30:51)
             images/icones/1f.gif De plus, par Eymerich (2008-04-23 20:35:58)
             images/icones/neutre.gif [réponse] par Nicolas Senèze (2008-04-23 20:40:54)
                 images/icones/1f.gif Pas ce livre, non par Eymerich (2008-04-23 20:44:50)
                     images/icones/neutre.gif [réponse] par Nicolas Senèze (2008-04-23 20:49:41)
                 images/icones/vatican.gif Anticléricalisme ? par Vincent F (2008-04-23 20:57:08)
         images/icones/fleche2.gif Sur Maurras & l'Eglise par Ennemond (2008-04-23 20:47:00)
             images/icones/neutre.gif [réponse] par Nicolas Senèze (2008-04-23 20:55:25)



3 liseurs actuellement sur le forum