[ Me connecter ]
Nouveau message | Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages
-> Messages récents
Afficher la discussion

démocratie et ordre naturel par Personne (2007-10-08 00:02:21) Imprimer

Bonjour monsieur,

Je n'ai pas encore achevé la lecture de votre livre, mais le thème étant fort intéressant, vous me pardonnerez de vous poser quelques questions que vous traitez peut-être dans un passage de votre livre.

Il y a moins d'une semaine, la pape a fait une déclaration très intéressante concernant justement les "fondements de la démocratie".

Le pape a déclaré notamment :


La loi naturelle est, selon le pape, la « norme écrite par le Créateur dans le cœur de l’homme », qui lui permet de distinguer le bien du mal.

Aujourd’hui, a-t-il souligné, en partie à cause de « facteurs d’ordre culturel et idéologique, la société civile et laïque se trouve dans une situation d’égarement et de confusion : on a perdu la preuve originelle des fondements de l’être humain et de son action éthique, et la doctrine de la loi morale naturelle se heurte à d’autres conceptions qui en sont la négation directe ».

« Tout ceci a des conséquences énormes et graves dans l’ordre civil et social, a-t-il expliqué. Une conception positiviste du droit semble dominer chez de nombreux penseurs aujourd’hui ».

« Selon eux, l’humanité, ou la société, ou en fait la majorité des citoyens, devient la source ultime de la loi civile »,

« Le problème qui se pose n’est donc pas la recherche du bien mais celle du pouvoir, ou plutôt de l’équilibre des pouvoirs », a poursuivi le pape.

« A la racine de cette tendance se trouve le relativisme éthique, dans lequel certains voient même l’une des principales conditions de la démocratie, car le relativisme garantirait la tolérance et le respect réciproque des personnes », a expliqué Benoît XVI.

« Mais s’il en était ainsi, la majorité d’un instant deviendrait la source ultime du droit. L’histoire montre très clairement que les majorités peuvent se tromper », a souligné le pape.

« La vraie rationalité n’est pas garantie par le consensus d’un grand nombre, mais uniquement par la transparence de la raison humaine à la Raison créatrice et l’écoute commune de cette Source de notre rationalité », a poursuivi le pape.

« Lorsque sont en jeu les exigences fondamentales de la dignité de la personne humaine, de sa vie, de l’institution familiale, de l’équité de l’ordre social, c’est-à-dire les droits fondamentaux de l’homme, aucune loi faite par les hommes ne peut modifier la norme écrite par le Créateur dans le cœur de l’homme, sans que la société elle-même ne soit touchée de manière dramatique dans ce qui constitue sa base essentielle », a-t-il expliqué.

La loi naturelle devient ainsi « la véritable garantie offerte à chacun pour vivre libre et respecté dans sa dignité, et protégé de toute manipulation idéologique, de toute décision arbitraire et abusive du plus fort », a souligné Benoît XVI.

« Personne ne peut se soustraire à cet appel, a-t-il observé. Si en raison d’un obscurcissement tragique de la conscience collective, le scepticisme et le relativisme éthique parvenaient à effacer les principes fondamentaux de la loi morale naturelle, l’ordre démocratique lui-même serait blessé de manière radicale dans ses fondements ».



Ces déclarations de Benoît XVI constituent une critique violente de l'ensemble des démocraties actuelles. En effet, aucune démocratie ne répond aux conditions énoncées par le Saint-Père. Notamment par ces déclarations, le pape rejette la notion de laïcité, rétablit la notion de l'ordre naturel (puisqu'un Créateur est l'origine de la loi naturelle) et s'attaque au relativisme. En fin de citation, le pape déclare toutefois que "Si en raison d’un obscurcissement tragique de la conscience collective, le scepticisme et le relativisme éthique parvenaient à effacer les principes fondamentaux de la loi morale naturelle, l’ordre démocratique lui-même serait blessé de manière radicale dans ses fondements". Ces déclarations et notamment cette dernière phrase m'amènent plusieurs réflexions que je vous soumets :

- A-t-il déjà existé une démocratie répondant aux différentes critiques du pape (une démocratie qui aurait comme lois fondamentales celles reposant sur la loi naturelle, à savoir sur l'ordre naturel voulu par Dieu)?

- Existe-t-il à votre avis un "ordre démocratique"? Et si oui quel est-il? Le pape fait-il allusion à une définition de la démocratie qui n'est pas celle que nous constatons depuis que ce régime a été instauré dans nos contrées? Ou le pape joue-t-il sur les mots pour dire en fait que la démocratie n'existe pas?

- De manière plus générale, Benoît XVI, dans ces déclarations, reprend et amplifie ce qu'écrivait son prédécesseur Jean-Paul II notamment dans l'encyclique "Veritatis Splendor" :


la doctrine morale ne peut certainement pas dépendre du simple respect d'une procédure : en effet, elle n'est nullement établie en appliquant les règles et les formalités d'une délibération de type démocratique

[...]
Une démocratie sans valeurs se transforme facilement en un totalitarisme déclaré ou sournois, comme le montre l'histoire.



Vous soulignez dans votre livre (p.58-59) que le pape Paul VI ainsi que son successeur Jean-Paul II ont fait la promotion de la démocratie à plusieurs reprises : pensez-vous que ces pontifes n'avaient pas la même définition de la démocratie que celle de nos dirigeants (ce qui serait assez surprenant) ou pensez-vous plutôt, à la lecture des dernières encycliques de Jean-Paul II, que ce dernier a évolué dans sa conception de la démocratie et que cette évolution se poursuit avec Benoît XVI, évolution qui aboutit à un rejet(au moins philosophique)des démocraties actuelles? Ou avez-vous une autre explication?

Merci pour vos réponses, et félicitations pour votre ouvrage.

Personne.



Ce message a été lisu 752 fois
  Envoyer ce message à un ami



Le Rendez-vous débat est clos. Merci de votre participation .


La discussion

images/icones/1a.gif démocratie et ordre naturel par Personne (2007-10-08 00:02:21)
     images/icones/hein.gif Idem! par Gentiloup (2007-10-08 20:20:04)
     images/icones/1n.gif Benoît XVI et la démocratie par Maxence Hecquard (2007-10-08 20:23:27)
         images/icones/coeur.gif Cependant... par Gentiloup (2007-10-08 20:53:59)
             images/icones/1b.gif la poule et l'oeuf... par Maxence Hecquard (2007-10-09 01:25:58)
                 images/icones/fleur.gif Bien d'accord avec vous! par Gentiloup (2007-10-09 20:06:25)



5 liseurs actuellement sur le forum